Innovation

TerraBox : une usine automatisée qui fabrique des panneaux solaires avec le sable du désert

Les premiers prototypes devraient commencer à faire leurs preuves dans le désert d’ici 2022.

La course à l’innovation continue: entre la lutte contre le dérèglement climatique et la recherche de solution énergétique « illimitée », ce ne sont pas les inventions novatrices qui manquent de nos jours. Toutefois, il arrive que certaines arrivent encore à sortir du lot en proposant des concepts vraiment étonnants, comme la « TerraBox », une mini-usine qui permet de produire des panneaux photovoltaïques à moindre coût, et fabriqués avec du sable ! Mais comment est-ce possible ? Détails !

Le désert comme matière première

La TerraBox est une idée de Maana Electric, une start-up dont le siège se trouve au Luxembourg; cette dernière présente son invention comme une « mini-usine » qui utilise le sable pour fabriquer des panneaux photovoltaïques. L’entreprise a expliqué que pour ce faire, la machine utilise uniquement de l’électricité et du sable comme intrants.

Pour ceux qui se posent la question, aucun détail n’a pour l’instant été donné concernant le fonctionnement exact du dispositif. Maana Electric an juste indiqué avoir réussi à mettre au point des prototypes fonctionnels, qu’elle compte bientôt déployer dans plusieurs désert à travers le monde pour tester leur efficacité sur terrain.

Immobilier : le Japon impose des toits photovoltaïques sur toutes les nouvelles constructions

Pour des fabrications à moindre coûts ! Et moins de pollution

Si les panneaux solaires peuvent se vanter de représenter une source d’énergie propre et quasi-illimitée, leur production pose cependant problème: le processus de fabrication produit en effet énormément de CO2 par kWh, ce qui n’est pas un bon point, vu l’avancée actuelle de la lutte contre le réchauffement climatique.

TerraBox : une mini-usine automatisée qui fabrique des panneaux solaires dans le desert
Crédit photo : TerraBox : Maana Electric

Eh bien si l’on en croit Maana Electric, la TerraBox, elle, permettra de fabriquer des panneaux photovoltaïques via un processus 100 % propre et donc sans émission de gaz à effet de serre. Mais cette fois encore, l’entreprise n’a pas encore donné de détail sur le sujet. Cela ne devrait toutefois pas tarder, surtout si elle souhaite convaincre sur le potentiel de son invention.

Une technologie qui pourrait nous suivre sur la Lune

Maana Electric a indiqué que si tout se déroulait  comme prévu, les premières TerraBox pourraient commencer à faire leurs preuves d’ici l’année prochaine. La start-up a également dévoilé qu’elle travaillait sur une version lunaire de la machine : cette dernière serait capable de produire des panneaux cette fois-ci avec le régolithe lunaire.

BEEM, le premier kit solaire "clé en main" pour particuliers disponible chez Boulanger et bientôt chez Leroy Merlin

Le processus de fabrication permettrait aussi de produire de l’oxygène, ce qui permettrait ainsi de faire d’une pierre deux coups : en effet, la machine va non seulement produire de l’énergie, mais aussi créer un environnement respirable.

Maana Electric a également annoncé que la version spatiale de la TerraBox est beaucoup plus légère que la version terrestre; ce sera ainsi plus simple de la transporter et l’envoyer dans l’espace. A noter toutefois que les deux versions partagent la même technologie à environ 60 %. Et on attend avec impatience de les voir enfin à l’œuvre ! Affaire à suivre de très près.

Alexia Domoina

Je suis une grande passionnée des gadgets et nouvelles technologies ! Chaque article est une nouvelle découverte et un véritable plaisir à écrire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page