Innovation

Aquaer : cette machine extrait de l’eau potable « de nulle part », même dans le désert !

Il existe déjà des machines qui fabriquent de l'eau potable grâce aux taux d'humidité de l'air... Mais l'Aquaer est exceptionnelle, puisqu'il ne lui faut que 8% d'humidité pour transformer les molécules d'H2O contenues dans l'air en eau potable !

Lorsque nous avons soif ou que nous souhaitons prendre une douche, il nous suffit d’ouvrir le robinet ! Mais ce n’est évidemment pas le cas partout dans le monde. Dans un rapport de 2017, l’UNICEF annonçait que 2.1 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable salubre… Ce qui représente tout de même 30% de la population mondiale.

Et même si l’eau recouvre 72% de la surface de la Terre, Action Contre la Faim nous apprend que seulement 2.5% de cette eau est douce… Un Espagnol de 82 ans, Enrique Veiga pourrait changer la donner avec sa machine à fabriquer de l’eau potable… Son nom : Aquaer Generator. Présentation.

Une invention qui ne date pas d’hier

Enrique Vega invente sa machine dans les années 1990 à la suite de la grande sécheresse qui sévissait en Espagne.  L’inventeur, alors à la retraite se lance le défi de construire cette machine. Non pas dans un but commercial, mais plutôt comme un loisir… Pendant des années, il améliore son fonctionnement, il la peaufine et la teste. En 2005, il dépose le brevet d’invention de l’Aquaer Generator.

Marre des bouteilles en plastique ? Et si vous optiez pour un osmoseur ?

Mais c’est quoi exactement ?

Concrètement, l’Aquaer Generator permet de rafraichir l’air pour le condenser en eau. Des groupes électrogènes permettent de capturer l’humidité de l’air, de le refroidir grâce à une installation frigorique, puis de le transformer en eau potable. D’autres systèmes similaires existent dans le monde, mais celui de Vega peut fonctionner à des températures de 50°C avec seulement 8 à 15 % de taux d’humidité. L’inventeur explique que c’est la force de sa machine, car les autres ont besoin de 60 à 80% de taux d’humidité dans l’air pour fonctionner.

Selon son inventeur, la machine peut générer 50 à 75 litres d’eau par jour, pour les petits modèles. Les grosses machines peuvent, elles, produire jusqu’à 5000 litres d’eau quotidiennement. Et, comme elles sont faciles à transporter, elles peuvent aller de villages en villages pour apporter un stock d’eau potable à chacun.

Une machine déjà prolifique !

Au début de l’aventure, Vega pensait que sa machine ne servirait que dans les endroits déserts du globe. Il s’est vite rendu compte que, dans certaines régions, il y avait de l’eau, mais que celle-ci était impropre à la consommation à cause de la pollution. Sur chaque continent, le besoin est immense. Et les Aquaer Generator sont envoyées partout dans le monde : Chili, Venezuela, Namibie, Pérou, Australie, Chine… Les machines de Vega peuvent évidemment fonctionner grâce à l’énergie solaire, il est donc très simple d’équiper même les endroits les plus désertiques.

Depuis 50 ans ce couple vit dans une maison autosuffisante, sans payer ni eau ni électricité

Des modèles conçus pour tous

Aquaer Generator, ce sont dix modèles différents, de la petite machine domestique qui produit 75 litres d’eau chaque jour, au mastodonte qui en produira 5000 ! Ainsi, Enrique Vega espère maintenant obtenir le soutien des autorités pour développer ses machines dans le monde entier.

Cette machine extrait de l'eau potable « de nulle part », même dans le désert !
Crédit photo : Capture d’écran vidéo YouTube

Car ce n’est pas le cas aujourd’hui; les machines envoyées sont souvent financées par des associations non gouvernementales. Il espère que cela va changer, pour que les gens n’aient plus à parcourir des dizaines de kilomètres à pied pour chercher de l’eau… Nous sommes tout de même sacrément privilégiés avec notre simple robinet à ouvrir…

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Très ingénieux, surtout avec l’alimentation par de l’énergie solaire.
    Sur le même principe et sans nécessiter d’énergie, il existe des capteurs de brume LowTech qui récupèrent l’eau de la rosée du matin. Les plans disponibles en opensource et d’autres infos dans cet article https://wp.me/p9daJA-1em

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page