Innovation

Tesla (re)invente les essuie-glaces avec une technologie fonctionnant avec des lasers

Depuis leur invention, les essuie-glaces ont très peu évolué, mais avec Tesla, les futurs modèles seront deux lasers sur le pare-brise !

Lorsque la pluie tombe et que vous êtes dans votre voiture, vos essuie-glaces se déclenchent automatiquement et fonctionnent par intermittence en fonction de l’intensité de la pluie. Certaines voitures sont encore équipées d’essuie-glaces manuels, mais ils tendent à disparaître au profit d’automatiques. Alors que Tesla vient de faire breveter une nouvelle génération d’essuie-glaces laser, cette invention avait semblé inutile aux constructeurs automobiles à l’origine. Inventés par Mary Anderson, une agricultrice américaine en 1903, ils avaient été déclarés non commercialisables. Aujourd’hui, nous ne pourrions pas nous en passer, et Tesla met un pied dans le futur, avec ses essuie-glaces laser. Découverte.

Les essuie-glaces laser de Tesla, qu’est-ce que c’est ?

Comme souvent avec l’entreprise Tesla, l’idée est un peu folle et très futuriste. Depuis deux ans environ, nous savions que l’entreprise de Musk travaillait sur une nouvelle technologie de nettoyage automatique des débris grâce à des faisceaux laser. En fin d’année 2021, ils sont parvenus à obtenir un brevet pour leurs nouveaux essuie-glaces laser. Dans ce dépôt de brevet, Tesla explique qu’il s’agit d’un « système de nettoyage pour un véhicule comprend un ensemble optique de faisceaux qui émet un faisceau laser pour irradier une région sur un article en verre du véhicule. Un circuit de détection de débris qui détecte les débris accumulés sur la région et un circuit de commande. ».

Tesla a obtenu un brevet où les faisceaux laser nettoient les débris du pare-brise
Tesla a obtenu un brevet où les faisceaux laser nettoient les débris du pare-brise. Crédit photo : TESLA (Patent)

En d’autres termes, Tesla imagine utiliser des faisceaux laser pour débarrasser le pare-brise non pas de la pluie, mais des divers débris. Le brevet intitulé « nettoyage par laser pulsé des débris accumulés sur les articles en verre dans les véhicules et les assemblages photovoltaïques » devrait donc donner naissance à une toute nouvelle génération d’essuie-glaces. Nous ne savons pas si cette invention serait proposée sur les voitures Tesla un jour, mais le brevet est déposé, c’est une certitude !

Mais, au fait, qui a inventé l’essuie-glace ?

Mary Anderson est une femme américaine qui possède plusieurs casquettes : inventrice, éleveuse, promotrice immobilière et viticultrice.  L’histoire raconte que lors d’une visite à New York, Mary se retrouve dans un tramway par un hiver glacial. Elle s’aperçoit alors que le machiniste doit rouler la fenêtre ouverte pour pouvoir nettoyer son pare-brise de temps à autre, en roulant. Lorsqu’elle revient en Alabama, elle embauche une personne pour inventer un système de nettoyage commandé des parebrises.

Mary Anderson, l'inventrice des essuies-glaces.
Mary Anderson, l’inventrice des essuies-glaces (traditionnels).

En 1905, elle obtient un brevet pour son invention qui se présente comme un système à commande manuelle pour nettoyer le pare-brise. Les premiers essuie-glaces se composent d’un levier à l’intérieur du véhicule, qu’il faut actionner pour qu’une lame en caoutchouc vienne nettoyer la vitre. C’est efficace, mais la jeune femme de 17 ans ne trouve aucun industriel prêt à investir, il faut dire que c’était peu commode. En effet, il fallait utiliser le levier avec une main, et donc lâcher le volant, sur des véhicules qui n’avaient pas encore de direction assistée.

Les prochains essuies-glaces fonctionneront-ils avec des lasers ?
Les prochains essuies-glaces fonctionneront-ils avec des lasers ?Image d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Neozone (générée par IA)

Son invention n’a pas été perdue pour tout le monde !

Mary Anderson ne trouvera jamais d’entreprise acceptant de construire ses essuie-glaces, ils ne croyaient pas à son utilité ni à son potentiel commercialisable. En 1920, lorsque le brevet arrive à expiration, c’est un hawaïen, le Dr Ormand qui invente l’essuie-glace automatique, à commande électrique, et il faudra attendre 1964 et l’Américain Robert Kearns, pour inventer les essuie-glaces intermittents. Le constructeur Cadillac est le premier, en 1922, à installer des essuie-glaces en série sur ces voitures. Difficile d’imaginer qu’un jour, cela ait pu être une option quand même, non ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. Recyclage de vieux articles? Bravo.
    Ça fait 3-4 ans qu’on parlent de ce vaporware même si ce n’est PAS in essuie glace mais pour nettoyer des débris.
    Un essuie glace c’est pour la pluie, neige et verglas.
    Ils travaillent sur un vrai système essuies glace vertical avec un moteur électrique alternatif depuis 3-4 ans qui bouge de manière linéaire et pas rotation.
    Mais bon, essuie glace laser ça sonne cool même si c’est pas un essuie glace. Le facteur cool c’est aussi maximiser le même clickbait a chaque année.
    Ceux qui voient ça depuis 4ans en ont ras le bol et enlève les sites de ce genre de leur rotations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page