Un Breton lance son entreprise de construction de maisons passives, en bois et en carton

Le carton, matériau longtemps associé aux boîtes et aux emballages, trouve désormais sa place dans l'industrie de la construction. Nicolas Le Dirach, le visionnaire derrière ce projet, a créé l'entreprise « Maison Bois Carton 56» pour donner vie à cette idée novatrice.

Le carton remplacera-t-il les parpaings et le ciment pour construire une maison ? Depuis quelques années, le carton est une matière de plus en plus envisagée pour construire des meubles, par exemple, et il devient une matière en vogue pour les maisons. Souvenez-vous, en mars 2023, nous vous contions l’histoire d’Aurélie et Nicolas qui, en trois jours seulement, avaient construit leur maison en carton. Lors de la parution de notre article, Nicolas Le Dirach lançait son entreprise. Désormais, l’entreprise existe bel et bien, et peut recevoir les premières commandes. Quand une idée personnelle devient un projet professionnel, on adore ! Découverte.

Retour sur l’origine de ce projet ?

L’histoire de cette maison en carton a commencé lorsque Nicolas Le Dirach, soucieux de l’efficacité énergétique, a découvert les propriétés étonnantes de ce matériau en regardant l’émission E=M6. Après des recherches approfondies sur Internet, il a contacté l’entreprise Bat’IPAC pour élaborer son projet. La majeure partie de la structure de la maison est composée de carton IPAC®, une marque déposée de l’entreprise française « International Paper & Carton Supply », réputée pour produire divers produits à base de carton ondulé recyclé. Ce matériau présente un avantage écologique considérable, car il peut être recyclé jusqu’à sept fois sans ajout de matière, et même jusqu’à 24 fois avec un ajout de matière. Conscients de leur empreinte carbone, Aurélie et Nicolas ont également choisi de soutenir leur maison sur des pieux métalliques vissés au sol, minimisant ainsi leur impact sur le terrain environnant. En cas de déménagement, ils laisseront derrière eux un terrain préservé, fidèles à leur engagement pour l’environnement.

Une étonnante maison en carton et sans béton.
Une étonnante maison en carton et sans béton. Crédit photo : Nicolas Le Dirach / Maison Bois Carton 56

La maison d’Aurélie et Nicolas

La maison d’Aurélie et Nicolas est un modèle d’innovation écologique et d’efficacité énergétique. D’une superficie d’environ 140 m², elle repose sur une ossature en bois enveloppée d’un matériau surprenant : le carton alvéolé. Nicolas Le Dirach, à la fois propriétaire et constructeur de cette habitation singulière, trouve uniquement des avantages à ce matériau étonnant. Non seulement il est totalement décarboné, mais il présente par ailleurs des propriétés isolantes exceptionnelles, qu’il s’agisse de l’isolation thermique ou phonique.

Pour assurer l’étanchéité, une membrane en plastique recyclé entoure le carton. Du point de vue de la performance thermique, cette maison est plutôt étonnante : l’air chaud met 15 h pour traverser un mur de 15 cm d’épaisseur en carton, comparé aux 2 à 3 h nécessaires pour une isolation classique en laine de verre ou de roche.

Une étonnante isolation en carton.
Une étonnante isolation en carton. Crédit photo : Nicolas Le Dirach / Maison Bois Carton 56

Vous souhaitez une maison en carton ?

Le terme maison en carton peut sembler étrange, car il nous renvoie à une maison peu solide, ce qui n’est évidemment pas le cas. Nicolas Le Dirach a donc lancé son entreprise : « maison bois carton 56 » (MBC 56). Sa maison personnelle servira de maison témoin, mais également de maison-test pour savoir comment celle-ci réagit dans le temps et en fonction des conditions météorologiques.

Pas de fondation, mais des pieux métalliques vissés au sol.
Pas de fondation, mais des pieux métalliques vissés au sol. Crédit photo : Nicolas Le Dirach / Maison Bois Carton 56

Il sera par ailleurs possible de visiter la maison de l’entrepreneur. En attendant, si le projet d’une maison en carton est le vôtre, vous pouvez contacter l’entreprise au 06 20 00 66 82 ou sur maisonboiscarton56@gmail.com. Précisons que MBC 56 est basée dans le Morbihan et que le chef d’entreprise privilégiera, dans un premier temps, les chantiers situés dans le Grand Ouest.

L'intérieur de la maison « bois et carton »
L’intérieur de la maison « bois et carton ». Crédit photo : Nicolas Le Dirach / Maison Bois Carton 56

Que pensez-vous de ces maisons en carton ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez ici pour publier un commentaire).

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

4 commentaires

  1. Salut,récemment j’ai vu un article où une entreprise américaine avait inventé un  » béton végétal  » et les parpaings se posent comme des légos,l’homme peut aussi faire avec des  »pierres sèches »,également si on »regarde » le linoléum c’est  » végétal  ».L’homme pourrait copier sur le linoléum pour faire du mortier etc un jour j’ai laissé un message sur make.org  » où je supposais qu’avec de la poudre de carton du blanc d’œuf et du sable où cailloux broyés on pouvait faire du mortier.(car j’avais remarqué qu’un oeuf cassé dans une boîte d’œufs… ça collait fort..en ajoutant qu’il y a peu de siècles,les maçons arrivaient à prendre des pierres des terrains avoisinants le lieu de construction et rien qu’avec de la terre+sable+paille coupée  »fine » cela suffisait comme  »mortier » entre les pierres.Ceci écrit si de nos jours on y placerait un  »bon revêtement » par dessus,cela serait moins pollué que les constructions d’il y a encore peu d’années.En étant attentif à ce qui dans la nature  »se colle ,devient compact » puis en recopiant  »un principe » identique où le plus proche possible de cela, »on vise juste en écologie ».(..Moins on transforme et plus on copie la nature..plus c’est écologique, BIODÉGRADABLE.).La nature d’elle même est écologique.Je ne suis d’aucun organisme,d’aucune association et je n’ai aucun diplôme en écologie et je n’ai jamais travaillé dans le bâtiment.Mais il y a une chose très importante pour respecter toujours plus la nature ,c’est d’être un observateur de celle-ci et de cela découle la suite,ce qu’on en fait plus on l’imite à l’identique moins on pollue.( »trop » l’inverse étant malheureux…pour nos vies…)Certaines pratiques de peuples très anciens sont très riches et même il reste de nos jours des  »groupes » vivants encore proche de ce qu’ENSEIGNE LA NATURE. »souvent,moins on la transforme,moins c’est risqué ».J’ écrit des notions pertinentes….il y a trop de drames et aussi en 2023 ,dû a trop de gens qui ne voyent pas la nature en  » première place  »……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page