Innovation

“Une arme contre le réchauffement climatique”, il invente un dispositif pour chauffer (à l’hydrogène) sans polluer

Il dit de son invention que c'est une première mondiale, et qu'aucun autre dispositif ne permet encore de chauffer à l'hydrogène sans polluer...

Comment produire de la chaleur sans polluer ? Cette question, les ingénieurs du monde entier se la posent actuellement, tant le réchauffement climatique ou la pollution deviennent un enjeu mondial… Dans les années à venir, il faudra absolument trouver des moyens de produire de l’énergie propre. Eoliennes, usines marémotrices et hydroliennes sont déjà dans les starting-blocks mais pourraient être rejointes par une invention qui nous vient de Bretagne: l’aérotherme. Cette invention a été imaginée par Henri Bécu, un ingénieur qui travaille depuis plus de 20 ans sur un générateur d’air chaud fonctionnant grâce à la combustion de l’hydrogène. Après des années de tests, il annonce que son aérotherme ne produit aucun polluant, et c’est une première mondiale… Découverte !

Qui est cet inventeur breton ?

Henri Bécu est un ingénieur centralien de 66 ans qui, dans son jardin de Saint-Briac près de Dinard, a installé des bancs de tests de son invention sur laquelle il travaille depuis le début des années 2000. Il y mesure les taux de dioxyde et d’oxyde d’azote qui pourraient s’échapper de son dispositif. S’il lui a fallu 20 ans de travail, il a consacré “seulement” les 4 dernières années à le mettre réellement au point. Lors d’une interview accordée au journal Ouest France, il explique : « Mon aérotherme produit de la chaleur par combustion d’hydrogène (de l’hydrogène « vert », de préférence) mais sans émettre de polluants », et il le prouve avec son brûleur « Hy-Calor » dont les taux de pollution restent absents des mesures.

Comment cela fonctionne ?

Le fameux brûleur Hy-Calor a été fabriqué avec des nanomatériaux, ce qui permet d’utiliser un mélangeur pauvre en hydrogène. Grâce au brûleur, la température de combustion de l’hydrogène passe de plus de 1400°C pour les chaudières à hydrogène, à seulement 200°C pour le même résultat. L’ingénieur explique que la combustion de l’hydrogène peut émettre des polluants si elle se fait à 1400°C, mais pas à 200°C. Il explique encore que son brûleur ne nécessite pas de cheminée, il ne pollue pas, mais possède un rendement de 100%.

À LIRE AUSSI :  Groupe E exploitera la première centrale à hydrogène installée sur un barrage hydroélectrique

L’air qui traverse le brûleur est donc chaud et réchauffe également l’air ambiant… L’aérotherme souffle ensuite le tout vers la pièce qu’il faut chauffer. Henri Bécu destine son invention au chauffage des bâtiments industriels ou entrepôts logistiques. Il pourrait également s’intégrer dans un process industriel qui produirait de la vapeur. L’hydrogène est déjà très utilisé dans l’industrie, pour l’inventeur, qui croit très fort au potentiel de son projet, il ne sera donc pas compliqué à mettre en œuvre et à le destiner à une nouvelle utilisation. Avant même l’augmentation des prix du propane, le dispositif était aussi économiquement intéressant, précise l’inventeur.

L’avenir de l’aérotherme ?

Henri Bécu parle son invention comme d’une arme pour lutter contre le réchauffement climatique… Chauffer sans polluer est bien un enjeu majeur de l’avenir de la planète. En se rapprochant de Laurent Catoire, professeur et spécialiste de l’hydrogène en France, il a pu attester que son invention était bien une première mondiale, et qu’aucun dispositif utilisant les nanotechnologies pour chauffer l’hydrogène n’existait encore. Déposé auprès de l’INPI, le brevet du brûleur est en cours de certification et sera financé en partie par la Banque Publique d’Investissement, qui lui a d’ailleurs décerné le label Deep Tech.

Source
Ouest-france.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page