Innovation

Une start-up californienne travaille sur une batterie en nanodiamant « éternelle »

NDB a développé une technologie qui pourrait clairement révolutionner le monde. En créant des batteries nanodiamants destinées à alimenter nos appareils électroniques, la start-up californienne espère leur procurer une autonomie allant jusqu’à 28000 ans !

Bien que les constructeurs s’efforcent d’améliorer l’autonomie de nos appareils mobiles en optimisant à la fois la partie logicielle et le volet matériel, force est de constater que ces techniques ont leurs limites. Jusqu’à aujourd’hui, rares sont par exemple les smartphones qui arrivent à tenir plus d’une journée.

Cependant, ce problème pourrait bientôt être résolu grâce à une jeune entreprise californienne du nom de NDB. Comme le rapportent nos confrères de Syfy, celle-ci a développé une batterie capable de s’auto-recharger pendant de nombreuses années. La durée de vie théorique du dispositif serait de 28 000 ans.

À LIRE AUSSI :
Air-gen, un dispositif qui génère de l’électricité à partir de l’humidité de l’air

Des batteries auto-rechargeables fabriquées à partir de déchets nucléaires

La batterie nouvelle génération se compose de minuscules diamants radioactifs. Cependant, au lieu d’utiliser du graphite provenant directement du sol, la start-up recycle les déchets nucléaires issus des centrales de production d’électricité. Il faut savoir que les barres de combustible utilisées par ces dernières contiennent du carbone 14, un isotope dont la période radioactive dure plusieurs milliers d’années.

NDB est consciente du fait que la radioactivité est dangereuse non seulement pour l’Homme, mais aussi pour la nature. Pour éliminer ce risque, l’entreprise a mis au point une technique qui permet d’absorber les rayonnements. Concrètement, ils utilisent du carbone 12 pour envelopper le cœur de la batterie.

Pour l’heure, NDB ne dispose pas encore de prototype fonctionnel de sa batterie révolutionnaire. Elle promet néanmoins d’en fabriquer une fois que les restrictions sanitaires seront levées. Contrairement aux batteries traditionnelles qui sont à la fois lourdes et encombrantes, celle-ci arborera la forme d’un circuit intégré.

Diverses applications possibles

Certes, l’utilisation des radio-isotopes comme source d’énergie n’est pas nouvelle, mais NDB veut démocratiser cette technologie tout en adoptant les mesures de sécurité nécessaires. D’après eux, leurs batteries en nanodiamants peuvent être utilisées pour alimenter des appareils mobiles de base. Un accumulateur de ce type procurerait à un smartphone environ 9 ans d’autonomie.

Le dispositif constituerait aussi une source d’énergie efficace pour les appareils médicaux et les implants biologiques. Par ailleurs, la start-up prévoit une utilisation dans le domaine spatial, notamment l’alimentation de satellites de communication.

Il faut savoir que si NDB a mis au point cette technologie de batterie capable de s’auto-recharger, c’est avant tout pour préserver le « bien-être de la planète ». « Nous sommes extrêmement préoccupés par le bien-être de la planète et nous nous concentrons sur l’atténuation du changement climatique afin de préserver la Terre pour les générations futures », a déclaré Nima Golsharifi, PDG et cofondatrice de l’entreprise.

Photo d’illustration donatas1205 / Shutterstock

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page