Innovation

World Wide Wind s’apprête à tester son éolienne flottante (très innovante) à pales contrarotatives

La start-up scandinave World Wide Wind est sur le point de lancer les essais de son éolienne flottante à pales contrarotatives (ou CRVT). Un prototype de la machine sera bientôt déployé en mer, au large de la Norvège.

Les parcs éoliens offshores sont considérés comme plus efficaces que les parcs éoliens terrestres. La vitesse plus élevée des vents en mer et l’absence d’interférences physiques, pour ne citer que ces paramètres, rendent ces installations plus productives. De plus, en étant éloignés des côtes, ces parcs énergétiques ne risquent pas de dégrader les paysages. Malheureusement, l’installation et l’entretien des éoliennes offshores conventionnelles sont coûteux, du fait notamment de l’éloignement géographique. À cela s’ajoute le fait qu’elles nécessitent des fondations suffisamment solides pour résister aux conditions météorologiques extrêmes de l’environnement marin.

Produire deux fois plus d’énergie

Pour réduire les coûts tout en produisant plus d’énergie, les ingénieurs de World Wide Wind ont mis au point une éolienne particulièrement innovante. Il s’agit d’un modèle flottant qui possède des pales contrarotatives et un axe vertical. Contrairement à une éolienne habituelle dont la turbine est positionnée à l’horizontale, celle du CRVT est donc disposée à la verticale. Avec sa machine, l’entreprise norvégienne promet de produire deux fois plus d’énergie qu’une éolienne traditionnelle, et ce, à taille égale. Le secret de celle-ci réside dans ses jeux de pales qui tournent en sens inverse, ce qui lui permet de doubler sa puissance de sortie.

Le fonctionnement de l'éolienne flottante et contrarotative.
Le fonctionnement de l’éolienne flottante et contrarotative. Crédit photo : World Wide Wind

Une baisse significative du LCOE

En plus de cette amélioration du rendement, le générateur de World Wide Wind serait en mesure de réduire considérablement le coût actualisé de l’électricité (LCoE). L’entreprise parle d’une potentielle diminution de moitié par rapport à celui de l’éolien offshore conventionnel, ramenant ledit coût à moins de 50 $/MWh.

Comme indiqué plus haut, le CRVT de l’entreprise scandinave n’a pas besoin de fondations pour se maintenir en place. Au lieu de cela, il utilise un simple système d’ancrage. Les pièces lourdes telles que le rotor et le stator sont immergées dans l’eau, ce qui améliore la résistance de l’ensemble au vent. À noter que cette éolienne innovante est également équipée d’un ballast pour la stabiliser.

World Wide Wind espère lancer une turbine commerciale de 24 MW avant 2030.
World Wide Wind espère lancer une turbine commerciale de 24 MW avant 2030. Crédit photo : World Wide Wind

Un prototype à l’échelle réduite bientôt mis à l’eau

World Wide Wind prévoit de lancer une turbine commerciale de 24 MW d’ici à 2030. Mais avant cela, des tests poussés en conditions réelles seront menés pour vérifier les paramètres techniques ainsi que la fiabilité de la machine. D’ailleurs, pour les premiers essais, la start-up déploiera bientôt, en mer, une version à l’échelle réduite, accusant une puissance de 30 kW. Ce prototype qui fait environ 19 m de haut sera testé sur un site se trouvant sur la côte sud-est de la Norvège. À noter que le test sera mené en collaboration avec AF Gruppen, l’un des plus grands groupes de construction industrielle du pays. WWW n’en restera pas là. Un second prototype de 1,5 MW devrait être mis à l’eau en 2025. Plus d’infos : worldwidewind.no. Que pensez-vous de cette éolienne innovante ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page