Innovation

Zërna, l’invention d’un emballage naturel à base de courge, pour remplacer le plastique

Le plastique est probablement le matériau qui pollue le plus la planète. Une initiative venue d'Ouzbékistan veut remplacer les emballages par une matière issue de calebasses, des courges aux pouvoirs extraordinaires.

Dans les années 1980, nous trouvions que le plastique était fantastique ! Il nous permettait de transporter nos courses alimentaires, d’emballer nos sandwichs, de jouer avec des Schtroumpfs ou encore de manger des bonbons PEZ sortis de la gueule d’un animal… Souvenez-vous, ces temps ne sont pas si lointains. Le problème étant qu’à cette époque, nous ne mesurions pas les conséquences futures de notre ère du « tout-plastique ». Depuis les années 1950, la production et l’utilisation de plastique ont considérablement augmenté, entraînant une pollution massive des océans, des rivières, des sols et de l’air. La pollution au plastique entraîne des répercussions désastreuses pour l’environnement et la vie marine.

Les animaux marins sont souvent piégés ou étouffés par des débris de plastique. Ils peuvent aussi également ingérer du plastique, ce qui peut entraîner des problèmes de santé et même la mort. De plus, la décomposition du plastique dans l’océan libère potentiellement des produits chimiques nocifs, qui contaminent les aliments de la chaîne alimentaire. Pour tenter de faire diminuer cette pollution, l’entreprise Zërna, une cafétéria située en Ouzbékistan, invente des emballages à base d’une plante formidable : la lagenaria. Découverte.

Un emballage composé exclusivement de matières organiques.
Un emballage composé exclusivement de matières organiques. Crédit photo : Crédits : Zërna / Synthesis

Toujours plus de plastique, toujours plus de pollution

Depuis les années 1950, l’humanité a produit environ 8,3 milliards de tonnes de plastique, dont 6,3 milliards de tonnes sont devenus des déchets. De ce nombre, seulement 9 % ont été recyclés, 12 % ont été incinérés, et le reste, soit 79 %, ont fini dans des décharges ou dans la nature, selon une étude publiée dans la revue Science Advances en 2021. La lutte contre la pollution au plastique est devenue une préoccupation majeure dans le monde entier. En France, la loi AGEC en fait même son premier « commandement » : « Interdiction de plusieurs produits en plastique à usage unique, qui polluent l’environnement ». Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour résoudre ce problème mondial de pollution au plastique. Toutes les initiatives sont donc les bienvenues pour lutter contre cette pollution.

L’invention de Zërna, qu’est-ce que c’est ?

L’idée de Zërna est de transformer la lagenaria, une espèce de cucurbitacée, en emballage. Avec une priorité : la décomposition du plastique, qui passerait de 300 à 500 ans, pour celui que l’on connaît à un an seulement pour le nouvel emballage.  En 2020, la cafétéria Zërna invente les premiers emballages fabriqués à partir de lagenaria, un légume faisant partie de la famille des courges. Cette idée a été inspirée par les méthodes de conservation traditionnelles où les citrouilles étaient utilisées comme récipients pour la nourriture et les épices. En collaboration avec l’agence Synthesis, Zërna a décidé de remplacer les emballages plastiques de ses fruits secs par des lagenarias séchées, respectueuses de l’environnement, uniques par leur taille et leur forme, et se décomposant en environ un an. De plus, ce légume présente une grande résistance. Ce qui le rend idéal pour le transport et lui permet de s’adapter à l’humidité et à la lumière.

La gourde ne laisse pas passer la lumière et l'humidité, ce qui la rend également pratique pour le transport.
La gourde ne laisse pas passer la lumière et l’humidité, ce qui la rend également pratique pour le transport. Crédit photo : Crédits : Zërna / Synthesis

La lagenaria, qu’est-ce que c’est ?

La lagenaria, également connue sous le nom de calebasse, est une plante grimpante appartenant à la famille des cucurbitacées. Elle est originaire des régions tropicales et subtropicales d’Afrique, d’Amérique et d’Asie. La plante se caractérise par ses grandes feuilles en forme de cœur et ses fleurs blanches ou jaunes. Les fruits de la lagenaria, une fois vidés, sont déjà largement utilisés comme bouteilles ou comme récipient pour contenir des épices, ou tout autres denrées alimentaires. La calebasse a été utilisée par les populations indigènes depuis des milliers d’années pour divers usages. Sa coque ligneuse peut être séchée, évidée et utilisée comme récipient naturel pour stocker des liquides ou des aliments. Les fruits de lagenaria sont par ailleurs souvent utilisés pour créer des instruments de musique ou des éléments de décoration. Désormais la lagenaria se transforme en emballage pour remplacer le plastique : la nature fait si bien les choses, pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Plus d’informations : synthesis.uz


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Behance.netYoutube.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page