Deux inventeurs isérois ont mis au point un pendentif qui répand de l’huile de poisson si l’on est agressé ! A vous de juger !

Les femmes agressées font malheureusement souvent la une de nos journaux et il est impossible de prévoir une mauvaise rencontre lors d’un voyage ou en courant à travers les chemins de campagne. Certaines femmes ont même renoncé à courir seule pour éviter ce genre de déconvenues qui peuvent parfois être fatales.

Jusque là elles pouvaient courir avec un gros chien, une bombe lacrymogène ou encore à plusieurs mais un couple originaire de l’Isère a imaginé un répulsif à agresseurs plutôt inattendu mais qui pourrait faire son petit effet dans le monde du jogging féminin : un bijou qui sent le poisson, le Bijouprotec

Muriel et Laurent ont eu l’idée de créer cet objet en se disant qu’un bijou pour une femme serait un élément discret et pourrait la protéger sans que cela n’éveille les soupçons de l’agresseur. Le principe de ce bijou est simple : une cordelette traversant une pierre en résine colorée qui renferme un liquide très nauséabond (huile de poisson fermentée venu d’Europe du Nord).


A lire également :

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Odiora | Elle fabrique de superbes boucles d'oreilles adaptées aux malentendants

Si la femme est agressée, elle tire sur la pierre qui se brise et répand le liquide en quelques fractions de secondes. Le Bijouprotec a déjà été primé de la médaille de bronze au Concours Lépine de Montpellier… Prochaine étape le concours Lépine de Paris en mai prochain lors de la Foire de Paris (27 avril au 8 mai).

Le Bijouprotec est déjà en vente entre 38€ et 48€ sur le site de la marque. Il est proposé de diverses formes et couleurs. Et si vraiment l’idée de porter un bijou qui sent mauvais et qui peut accidentellement se casser vous répulse, sachez qu’il existe également de petits porte-clés anti-agressions qui déclenche une alarme stridente lorsque l’on tire sur la partie amovible (Defend Me par Resqme ou Alarme Personnelle par Danolt). Reste à savoir si le Bijouprotec  peut vraiment fonctionner en cas d’agression mais mieux vaut peut-être ne jamais avoir à le déclencher finalement.

Crédit photo : N. Rapuc/France 3 Alpes

Article source : france3-regions.francetvinfo.fr
Crédit photo de couverture : Femme avec mauvaise haleine De Dundanim/Shutterstock