Il se fait doubler à 86 km/h sur l’autoroute en trottinette ! C’est interdit et dangereux, l’occasion de rappeler quelques règles de bon sens concernant l’utilisation des NVEI.

Vous avez sans doute vu ou entendu parler de cet homme qui a été doublé sur l’A86 à une vitesse de 86 km/h ? Ce n’est pas tant la vitesse qui dérange mais plutôt son moyen de locomotion ! En effet, l’homme respectait la vitesse autorisée sur cette portion de route limitée à 90 km/h, le problème étant qu’il conduisait une trottinette électrique !

Alors bien sûr cet homme était en infraction puisque les autoroutes sont interdites aux cycles, mono-roues et gyropodes mais le flou juridique concernant la réglementation des Nouveaux Véhicules Electriques Individuels (NVEI) est tel que chacun fait comme il peut (ou comme il veut) !

Un code de la route des NVEI devrait bientôt voir le jour afin de réglementer leur utilisation mais également de protéger les piétons qui voient bien souvent ces véhicules filer à toute allure sur les trottoirs. En attendant, il existe tout de même quelques règles (de bon sens ?) à respecter pour les utilisateurs de trottinettes et autres engins électriques.


A lire également :

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Quand les trottinettes électriques sont rechargées avec des groupes électrogènes... à essence !

Si l’on s’en tient au cadre actuel, ces véhicules ne doivent pas être utilisés sur les trottoirs (réservés aux piétons), sur les pistes cyclables (réservées aux vélos avec pédales) ni sur les routes (réservées aux véhicules motorisés). Alors où peuvent-elles bien rouler ? Et bien,  justement elles n’apparaissent dans aucun document officiel et donc la tolérance est de mise depuis plus de 4 ans maintenant. Les trottinettes s’octroient donc les trottoirs, les pistes cyclables (ou voie de bus) et même certaines routes (en ville notamment).

La tolérance pour ces NVEI étant qu’elles ne devraient pas dépasser les 6 km/h sur les voies piétonnes soit l’allure de marche d’un piéton. Or ces trottinettes sont de plus en plus puissantes et avoisinent les 40 km/h avec des pointes à 86 km/h donc sur autoroute ! Cela représente forcément un danger pour les piétons et les utilisateurs de trottinettes qui ne sont pas non plus contraints de porter des protections (casques ou gants) même si elles sont fortement conseillées.

En attendant qu’une loi inclue ses NVEI dans le code de la route, il faut donc continuer à faire cohabiter tout ce petit monde en évitant les accidents corporels. Nous suivrons de près l’évolution de cette loi car les constructeurs sont de plus en plus performants pour leurs engins au détriment de la loi et du bon sens de certains utilisateurs.