Insolite

Isolator : il invente en 1925 un (horrible) casque anti-bruit et anti-distraction pour s’isole de la pollution sonore de la ville

Isolator, c'est le nom du premier casque anti-bruit inventé par un auteur gêné par le vacarme de la ville... Et il est un peu particulier !

Lorsque nous travaillons, que ce soit à la maison ou au bureau, nous sommes souvent gênés par les bruits extérieurs. Avec l’augmentation massive du télétravail depuis deux ans, le bruit est devenu un ennemi à combattre pour pouvoir se concentrer. De nombreux télétravailleurs travaillent au milieu de leur salon, pendant que la maisonnée continue à vivre, et donc à faire du bruit… La solution pour beaucoup est donc de s’isoler du vacarme avec un casque adéquat. Mais la gêne par le bruit n’est pas un phénomène nouveau ! Saviez-vous qu’en 1925, un écrivain allemand avait inventé le premier casque anti-bruit pour s’isoler de la pollution sonore de la ville ? Et il faisait plutôt peur… Découverte !

Le contexte économique des années 20

Le casque anti-bruit aurait donc presque 100 ans… Souvenons-nous qu’à cette époque, l’Europe entame sa deuxième révolution industrielle avec un essor particulier de l’industrie chimique. Avouons que parfois, entre les travaux et les bruits de marteau-piqueur, la télévision qui peut être branchée pour son conjoint, les enfants qui crient ou le chien qui aboie, la pollution sonore est bien présente dans notre quotidien. En 1925 donc, Hugo Gernsback, un écrivain, éprouve des difficultés à se concentrer sur ses œuvres à cause d’une ville qui se démolit à tout va, puis se reconstruit… A cette époque, et nous le constatons encore aujourd’hui, on bétonne tout, partout, les chevaux sont remplacés par des voitures hyper bruyantes, etc.

Le "Isolator" pour aider les gens à se concentrer pleinement sur une tâche.
Le “Isolator” pour aider les gens à se concentrer pleinement sur une tâche. Crédit Photo : WorldRadioHistory.com/Science et Invention

Quelle est cette invention ?

Hugo Gernsback invente un étrange casque, qu’il appelle Isolator, sensé aider les gens à se concentrer pleinement pour échapper aux bruits de la ville. Cet homme est éditeur, auteur, et inventeur de science-fiction américano-luxembourgeois. Il souffrait du bruit ambiant, car il devait se concentrer pour trouver de nouvelles idées. L’inventeur possède sa propre revue d’inventions appelée Science and Invention, dans laquelle il publie son prototype Isolator. Le casque proposé par l’inventeur est un objet à mi-chemin entre un masque à gaz et un masque de soudeur, et permet de “bloquer le bruit et les distractions visibles”. Grâce à lui, il serait donc possible d’améliorer sa concentration.

À LIRE AUSSI :
Cinq inventions et innovations que nous devons à l'industrie automobile

Comment est-il fabriqué ?

L’Isolator est intégralement fabriqué en bois et à l’intérieur, et doublé de liège. Il a ajouté à l’extérieur du liège et du feutre pour l’isoler encore plus… Sur le devant, il fabrique une vitre avec de vrais morceaux de verre, pour les yeux. Le verre extérieur est d’ailleurs complètement noir; l’inventeur a juste gravé deux petites lignes blanches, car il explique que “l’œil agité ne doit tout simplement pas errer”. En d’autres termes, pour rester concentré, l’œil ne doit pas être attiré par autre chose que son travail… Et nous pouvons amplement le vérifier : une notification qui tombe sur le smartphone, la déconcentration est immédiate.

"L'Isolateur" de Hugo Gernsback et la structure de "l'isolant".
“L’Isolator” de Hugo Gernsback et la structure de “l’isolant”. Crédit Photo : WorldRadioHistory.com/Science et Invention

Pour respirer, il a ensuite ajouté un déflecteur devant la bouche, qui permet bien la respiration, mais bloque le son… Selon l’inventeur, son casque l’isolerait à 95% du bruit. Un peu plus tard, il a complété son invention avec un réservoir d’oxygène, car il a constaté qu’il avait envie de dormir après seulement 15 minutes de port de l’Isolator… Logique, puisqu’en respirant dans son casque, il s’asphyxiait lentement au dioxyde de carbone ! Heureusement, il n’a jamais été commercialisé, et il existe aujourd’hui des casques anti-bruit plus discrets et moins invasifs… Mais ils ne règlent pas le problème de la distraction de l’œil !

Source
Derstandard.at

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page