Insolite

Italie : l’émouvante histoire de ce libraire en vélo cargo qui “défie Amazon”

Avec son vélo cargo rouge, Luca Ambrogio Santini parcoure chaque jour les rues de Milan pour livrer des livres au domicile de ses clients. Son objectif ? Faire mieux qu’Amazon et les autres géants du web.

L’histoire d’un vendeur de livres ambulant fait depuis quelque temps la une des médias italiens. Si Luca Ambrogio Santini est devenu soudainement populaire dans son pays, c’est en raison d’un article publié par The Guardian dans lequel la journaliste Angela Giuffrida raconte son parcours dans le domaine de la vente de livres. La publication évoque aussi l’enthousiasme dont ce libraire indépendant fait preuve face à des mastodontes tels qu’Amazon.

« La plus petite librairie au monde »

Pendant 20 ans, jusqu’en 2013, Santini avait possédé une librairie indépendante nommée Margo Mahler. Située en face de l’auditorium où est basé l’orchestre symphonique Giuseppe Verdi, à Milan, la boutique était principalement populaire auprès des musiciens à la recherche de livres de musique. Mais en raison de la crise financière de 2008 et l’arrivée de la concurrence en ligne, la réalité est devenue si dure que la Margo Mahler a été contrainte de fermer ses portes quatre ans plus tard.

Mais Santini n’a pas voulu s’avouer vaincu si facilement. En 2015, après avoir obtenu une licence lui permettant d’agir en tant que vendeur ambulant, il a lancé son activité de vente de livres itinérante, faisant de lui la première personne à demander une telle autorisation pour une librairie ambulante. Il décrit sa nouvelle entreprise comme « la plus petite librairie au monde ». Avec son vélo cargo qui dispose d’un espace de rangement d’à peine 2 m2, Luca Ambrogio Santini sillonne les rues de la métropole de la région de la Lombardie pour vendre et livrer des livres.

À LIRE AUSSI :
Calendar, un vélo cargo électrique, pliable et transportable fabriqué en Normandie

En guerre contre Amazon

En raison de son avance, Luca Ambrogio Santini est aujourd’hui considéré comme le pionnier de la livraison à domicile de livres à Milan. Une considération qui lui a valu le surnom de « Don Quichotte des libraires ». Mais alors que Don Quichotte s’est battu contre les moulins à vent, Santini, lui, affirme être en guerre contre des « monstres » comme Amazon.

Publiée par Librisottocasa sur Jeudi 7 février 2019

Certes, ses ventes ne pourront jamais se comparer à celles du géant américain en termes de volume, mais le libraire ambulant mise sur la rapidité de ses livraisons et le contact chaleureux qu’il développe avec les gens. Des qualités qu’Amazon n’aura jamais, selon lui.

Publiée par Librisottocasa sur Vendredi 26 avril 2019

Les clients commandent les livres qu’ils souhaitent avoir sur la page Facebook Librisottocasa de Santini. Le libraire dispose aussi d’un compte WhatsApp (numéro de téléphone disponible sur sa page Facebook).

Pour le paiement, il accepte les règlements en ligne et en espèces. Santini affirme que la pandémie de Covid-19 a eu un impact positif sur ses ventes étant donné que les restrictions de déplacement incitent les gens à passer leur temps à lire.

 

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page