Insolite

Necrophone : Thomas Edison a (également) inventé un appareil pour communiquer avec… les morts !

Thomas Edison est probablement l'un des plus prolifiques inventeurs... Fasciné par l'immortalité de l'âme, il aurait tenté l'invention d'un téléphone pour communiquer avec les morts !

Vous connaissez le téléphone, le mégaphone ou l’hygiaphone ? Mais savez-vous ce qu’est un nécrophone ? Cet appareil n’existe pas, mais Thomas Edison, célèbre inventeur de nombreux appareils comme le phonographe, a tenté de l’inventer… Nécros en grec signifie « mort » et phônê signifie « voix »; Edison a donc tenté de créer un appareil qui permettrait d’entendre la voix des morts, ou de communiquer avec les fantômes bavards ! Dans le dernier chapitre du livre Le Royaume de l’au-delà de Philippe Beaudoin consacré aux mémoires d’Edison, on apprend que l’inventeur américain était fasciné par la communication avec les disparus. L’auteur du livre déclarait d’ailleurs dans une interview donnée à l’AFP : “J’ai été très frappé de son intérêt pour la question du seuil entre la vie et la mort”. Explications.

D’où lui est venue cette idée ?

Le nécrophone ou appareil nécrophonique est donc un projet d’invention de Thomas Edison. L’appareil était censé enregistrer les voix et sons que pourraient émettre les morts. Edison ne l’avait pas nommé ainsi, c’est l’auteur du livre qui l’a défini comme nécrophone. Edison aurait en fait conclu un “pacte électrique” avec son collaborateur William Walter Dinwiddie, selon lequel le premier des deux qui mourrait devrait essayer d’entrer en contact avec l’autre ! Pour l’inventeur, toutes les religions et philosophies prônent le fait que l’âme est immortelle; il y a donc probablement une manière de communiquer avec cette âme.

Thomas Edison dans son laboratoire de recherche (1901).
Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=913074

Communiquer avec les morts : une obsession de l’inventeur

Thomas Edison a inventé de nombreuses choses dont nous nous servons encore aujourd’hui, comme la pile alcaline, le phonographe… Il a aussi inventé la chaise électrique, même si ce n’est pas là sa meilleure idée ! Mais comme le révèle le livre, il avait une obsession : communiquer avec les morts, ou plutôt ce que nous appellerions les fantômes. Le premier livre de ses mémoires publié en 1948 révèle qu’il cherchait à tout prix à entrer en contact avec les disparus. Dans les livres suivants, consacrés à l’inventeur, ce pan de sa vie avait disparu. Une facette méconnue de l’homme, que Philippe Beaudoin a souhaité remettre en avant dans son nouveau livre. L’obsession de l’inventeur était en fait de savoir si l’âme survivait au corps du défunt; il en était convaincu, mais souhaitait apporter une preuve technique de son intime conviction.

À LIRE AUSSI :
Un inventeur de 76 ans à construit un générateur qui transforme les déchets plastiques en électricité

Le nécrophone, une invention avortée

Dès la fin des années 1870, Edison se met en quête de l’invention du nécrophone. L’inventeur a toujours été au croisement de plusieurs domaines… Et finalement, il n’est pas si étonnant qu’il ait souhaité créer ce genre d’appareil, réunissant à la fois sa persuasion de l’âme immortelle et sa créativité en matière de communication. Edison voulait, comme il l’écrit dans ses mémoires, “fournir aux chercheurs spirites un appareil qui leur permettrait de travailler d’une manière strictement scientifique”. Concrètement, il est l’inventeur du phonographe, l’ancêtre du téléphone et il pensait que grâce à cela, il pourrait enregistrer des voix venues de l’au-delà. Il avouait d’ailleurs sans aucun tabou qu’il croyait aux fantômes, et que ceux-ci étaient surement de grands bavards ! Si cette idée d’invention apparaît bien dans ses mémoires, aucun prototype, ni même plan, n’a jamais été retrouvé. Et plus d’un siècle après, on ne sait toujours pas si la communication avec les défunts est possible. Ou du moins, il n’existe aucune preuve tangible, mis à part des rumeurs de certains qui disent pouvoir communiquer avec les disparus… Nous sommes un peu comme Saint Thomas, qui ne croit que ce qu’il voit !

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Source
Lepoint.frWikipedia.org

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page