Mobilité / Santé

L’Homme n’est pas « équipé » pour digérer correctement le maïs

S’il y a un aliment que notre système digestif a dû mal à assimiler, c’est bien le maïs ! Grâce à une étude menée par la nutritionniste Andrea Watson, de l’université du Nebraska-Lincoln, on sait pourquoi l’Homme peine autant à digérer les grains de maïs qui ont pourtant l’air inoffensif.

À un moment ou à un autre, après avoir mangé du maïs, on a tous déjà été confrontés à la vision peu ragoutante d’une cuvette de toilettes avec des morceaux de graines jaunes, mal digérées. Bien entendu, il n’y a rien d’alarmant dans tout cela. En effet, cela arrive à tout le monde. À travers son étude, la nutritionniste Andrea Watson, de l’université du Nebraska-Lincoln répond à la question que nous nous posons tous : Pourquoi les grains de maïs sont-ils si difficiles à digérer ?

La réponse réside dans l’enveloppe des grains de maïs

Pour mener à bien leur étude, Andrea Watson et son équipe ont étudié de près les caractéristiques du maïs. À l’issue de plusieurs observations, ils ont découvert que la consistance des grains de maïs n’a rien à voir avec le fait que le système digestif soit incapable de les digérer correctement.

En fait, l’Homme a dû mal à assimiler cet aliment en raison de son enveloppe externe. D’après Andrea Watson, les grains de maïs revêtent une enveloppe qui est constituée de cellulose. Il faut savoir que cette fibre est extrêmement résistante. Malheureusement, les enzymes et les bactéries intestinales de l’Homme ne sont pas équipés pour la digérer.

Un revêtement protecteur

Pour l’Homme, la présence de ce revêtement ne représente aucun danger. Le seul inconvénient lié à la consommation de ces grains de maïs est le spectacle qu’ils offrent une fois évacués dans les toilettes.

À LIRE AUSSI :  Alimentation : Drives saturés ? Voici quelques alternatives pour consommer autrement !

La présence de cette enveloppe est néanmoins très importante pour les grains de maïs. Comme l’explique Andrea Watson, elle joue un rôle protecteur et protège leur matériel génétique des dangers extérieurs auxquels ils peuvent être exposés.

Un maïs bien traité sera plus facile à digérer

Dans son étude, Andrea Watson a souligné le fait que même les ruminants, mieux équipés pour digérer la cellulose, n’arrivent pas à digérer entièrement le maïs. Elle est arrivée à cette conclusion après avoir étudié des excréments de bétails avec son équipe : « Il s’avère que les grains ont été un peu digérés. »

Malgré les faits rapportés par Andrea Watson, le maïs reste un élément important pour maintenir une alimentation saine et équilibrée. En effet, il est riche en fibres, en antioxydants et en amidon. Pour faciliter la digestion du maïs, Andrea Watson nous conseille de bien le traiter : « Plus vous le traitez, plus il sera facile à digérer. » Au fur et à mesure du traitement, les molécules de cellulose se décomposeront progressivement.

Photo de couverture Africa Studio / Shutterstock

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page