Santé

Attention, cet ingrédient présent dans certaines crèmes solaires deviendrait cancérigène avec le temps…

Une récente étude pointe du doigt un ingrédient contenu dans les crèmes solaires... Celui-ci ne passerait pas l'épreuve du temps et faciliterait l'apparition de certains cancers !

Avec les beaux jours qui reviennent, les crèmes solaires vont à nouveau être de sortie… Mais attention, une équipe de chercheurs franco-américains vient de pointer du doigt un ingrédient qui favoriserait les cancers. L’ingrédient mis en cause est l’octocrylène !

Cet ingrédient est un filtre de protection solaire que l’on retrouve dans les crèmes, mais également les shampoings ou les crèmes hydratantes. Cette étude parue dans la revue Research In Toxicology lundi 8 mars, montre que l’octocrylène se transforme en benzophénone néfaste pour la peau. L’étude porte sur une quinzaine de crème solaires ou anti-âges vendues en France et aux Etats-Unis.

Les crèmes solaires néfastes pour les océans

Nous vous parlions déjà de ces crèmes solaires qui se répandaient dans les mers du monde et polluaient les fonds marins. A Palau, elles sont même interdites depuis l’année dernière ! Et ce serait cette benzophénone qui serait à l’origine de ces pollutions.

Philippe Lebaron, biologiste du laboratoire de biodiversité et biotechnologie microbienne de l’Observatoire de Banyuls-sur-Mer (Sorbonne Université/CNRS, France) co-auteur de l’étude constate que certains fabricants ont déjà enlevé cette substance pour préserver les fonds marins.

Mais elles le sont aussi pour les humains

La benzophénone est classée comme « peut‐être cancérogène pour l’homme (Groupe 2B) », par le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC/Iarc) de l’OMS. Et toujours selon cette étude importante, cette substance serait responsable de cancers du foie et de lymphomes chez les animaux.

Attention, cet ingrédient présent dans certaines crèmes solaires deviendrait cancérigène avec le temps...
Certains fabricants ont déjà enlevé cette substance pour préserver les fonds marin. Crédit photo : Shutterstock / Lijphoto

La concentration en benzophénone s’accroit avec le vieillissement du produit. Pour réaliser les tests, les chercheurs ont accéléré le procédé de vieillissement de chaque produit puis analysé au spectromètre de masse les conséquences.

Si à l’embouteillage, il n’y a que très peu de benzophénone dans les produits, le taux augmente avec le vieillissement du produit. Sur certains produits la concentration augmente de 200%. L’objectif des chercheurs étant d’interdire totalement cet ingrédient dans les produits corporels.  Qui plus est, l’octocrylène est facilement absorbé par la peau et peut donc constituer une menace pour la santé.

Mais alors quelle crème solaire choisir ?

Nous sommes depuis longtemps adeptes de la crème New Layer, bio et garantie non polluante pour les océans. Mais le principal conseil à retenir est de ne pas conserver une crème entamée au-delà d’une saison ! Les dates limites inscrites sur les flacons sont à respecter scrupuleusement ! A l’avenir, préférez un crème “sans octocrylène”, vous ne prendrez pas de risques inutiles !

Meilleure Vente n° 1

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page