Santé

Découverte d’une protéine naturelle qui pourrait prévenir les allergies et l’anaphylaxie

Des chercheurs australiens affirment avoir découvert une protéine susceptible de rendre plus confortable la vie de millions de gens. Celle-ci serait effectivement en mesure de stopper les réactions allergiques provoquées par notre environnement ou les substances qu’on ingère.

De nombreuses personnes souffrent de maladies auto-immunes et vivent avec des allergies. Malheureusement, le nombre de celles et ceux qui sont atteints de tels troubles ne cesse d’augmenter. De leur côté, les chercheurs ignorent encore les véritables raisons de ces réactions anormales du système immunitaire qui, au lieu de nous protéger en ciblant les agents pathogènes, s’attaque aux cellules saines.

Dans l’espoir de changer la donne, une équipe de scientifiques australiens s’est penchée sur le sujet. Leur travail leur a permis de découvrir une protéine appelée neuritine.

Une protéine primordiale

« Il existe plus de 80 maladies auto-immunes. Dans beaucoup d’entre elles, nous trouvons des anticorps qui se lient à nos propres tissus et nous attaquent au lieu de cibler les agents pathogènes — virus et bactéries », a expliqué l’immunologiste Paula Gonzalez-Figueroa de l’Australian National University (ANU), rapporte Science Alert.

Le Dr Gonzalez-Figueroa et ses collègues ont passé plusieurs années à comprendre le neuritine. Il s’agit d’une protéine sécrétée par le corps pour combattre les réactions allergiques. Sans elle, ces réactions peuvent être fatales.

Une nouvelle voie pour la prévention et le traitement des allergies et des maladies auto-immunes

Quand le système immunitaire réagit de manière excessive aux allergènes, il produit des anticorps appelés immunoglobuline E. Lorsque ces derniers sont produits de manière excessive en réponse à des substances normalement inoffensives comme la nourriture, cela conduit à la libération d’histamine, provoquant des réactions allergiques.

D'après cette étude, il serait possible d'être allergique au sport...
Découverte d’une protéine naturelle qui pourrait prévenir les allergies et l’anaphylaxie
Cellule plasmatique produisant des anticorps. Crédit photo : Shutterstock / Kateryna Kon

Mais les chercheurs de l’ANU ont découvert que la neuritine pouvait empêcher la formation excessive d’immunoglobuline E. Une découverte qui pourrait s’avérer utile pour lutter en même temps contre les allergies et les maladies auto-immunes, telles que l’asthme, les allergies alimentaires et le lupus.

Des zones d’ombre en attente d’éclaircissement

« Nous avons découvert que la neuritine supprime la formation de cellules plasmatiques indésirables qui sont les cellules à l’origine des anticorps nocifs », a déclaré le Dr Gonzalez-Figueroa. Pour déboucher sur cette conclusion, l’équipe a utilisé des souris transgéniques et des cultures de cellules prélevées sur des amygdales humaines. Dans leur rapport, les chercheurs soulignent néanmoins qu’ils ignorent encore les effets de la neuritine sur d’autres processus cellulaires.

Bien que les rôles de cette substance dans l’organisme humain fassent l’objet d’études depuis assez longtemps, la manière exacte dont elle empêche l’apparition de cellules nocives n’est pas encore claire. Autant dire que des études plus approfondies seront nécessaires avant de pouvoir utiliser la protéine comme traitement pour prévenir et, éventuellement, soigner les allergies et l’anaphylaxie.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page