Science

Mais au fait, c’est quoi le temps ?

La notion de temps est en elle-même évidente et intuitive. Une heure se compose d’un certain nombre de minutes, un jour de plusieurs heures et une année de plusieurs jours. Cependant, nous avons tendance à sous-estimer la nature fondamentale de ce concept qui régit l’univers.

Le temps passe vite, dit-on souvent. Pour le suivre, nous nous référons aux horloges et aux calendriers. Il est généralement représenté par le changement, tel que le mouvement d’une planète autour de son étoile hôte. Mais décrire la véritable nature du temps est difficile.

Même les scientifiques ignorent ce qui se passe réellement lorsque le temps avance. En fait, il existe plusieurs définitions possibles de cette notion. La science, la philosophie, la religion et les arts ont leurs propres descriptions du temps. Selon la théorie de la relativité, l’univers a émergé lors du Big Bang il y a environ 13,7 milliards d’années. Avant cela, toute la matière était comprimée dans un point extrêmement petit.

« Dans la théorie de la relativité, le concept de temps commence avec le Big Bang de la même manière que les parallèles de latitude commencent au pôle Nord. Vous ne pouvez pas aller plus au nord que le pôle Nord », a expliqué Kari Enqvist, professeur de cosmologie au Département des sciences physiques de l’Université d’Helsinki, rapporte Science Daily.

L’irréversibilité du temps

Avant ce grand boom qui a permis aux étoiles et aux planètes de naître, il n’y avait donc ni espace ni temps. D’après Einstein, la gravité affecte ces derniers. Plus la gravité est forte, plus elle courbe l’espace-temps et plus le temps ralenti. Dans le monde naturel, le temps a une direction. Il coule du passé au futur et jamais l’inverse. C’est ce qu’on appelle la « flèche du temps ».

La question de l’irréversibilité du temps est une énigme que les physiciens ne sont pas encore parvenus à résoudre. La raison est que le monde naturel suit les principes de la thermodynamique. Selon effectivement la deuxième loi de la thermodynamique, dans un système fermé, l’entropie reste constante ou augmente. Étant donné que l’univers est considéré comme un système fermé, il ne peut pas revenir exactement au même état dans lequel il se trouvait auparavant.

Pour les scientifiques du CERN, l’Univers ne devrait tout simplement pas exister

Absolu ou relatif ?

En mécanique classique, le temps est identique partout. Si deux horloges sont calibrées pour afficher la même heure, peu importe la distance qui les sépare, le temps restera la même. La théorie de la relativité générale stipule toutefois que le temps est relatif. La vitesse peut le dilater. C’est aussi pour cette raison qu’il passe plus vite à haute altitude. Les horloges mobiles fonctionnent plus lentement que les horloges fixes.

Mais au fait, c'est quoi le temps ?
La relativité du temps ! Crédit photo : Shutterstock / tadamichi

La dilatation du temps devient plus prononcée à mesure que l’horloge mobile approche de la vitesse de la lumière. L’idée d’un voyage dans le temps intrigue les physiciens depuis des lustres. Concrètement, cela signifie la possibilité d’avancer ou reculer vers différents points dans le temps. Ce concept pose cependant un problème. Comme le souligne le site Thoughtco.com, remonter dans le temps pourrait provoquer un paradoxe temporel.

Une notion subjective

Le temps est aussi une notion subjective. Notre cerveau a une perception différente de celui-ci suivant les situations que nous traversons ou notre niveau de concentration. Par exemple, lorsque nos neurones sont excités par des facteurs externes, notamment par des produits chimiques, cela peut nous donner l’impression que le temps passe plus vite. En cas de danger ou d’urgence, le temps semble ralentir. Selon les experts, ces impressions sont dues au fait que l’amygdale devient plus ou moins active.

De nouvelles études suggèrent que l'Univers ne commencerait pas avec le Big Bang

Quid de la fin du temps ?

Comme indiqué plus haut, le temps a commencé à la naissance de l’univers, lors du Big Bang, il y a plus de 13 milliards d’années. Par contre, personne ne sait s’il finira un jour. Si un nouveau Big Bang se produisait, notre chronologie se terminerait et une nouvelle commencerait. D’après Einstein, le développement de l’espace peut entraîner l’effondrement de l’univers.

« Les dernières observations, cependant, ne soutiennent pas l’idée d’un effondrement, mais les distances intergalactiques augmentent à un rythme rapide », a souligné le professeur Engvist, selon le site Antonfoek.com. Bref, seul le temps nous dira si l’univers, et donc le temps, aura une fin.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Un commentaire

  1. Le temps ralenti avec l’augmentation de gravité.
    Le Big freeze entraînera la fin du temps, car les particules seront tellement delayées dans l’espace, qu’elles n’existeront plus, et les forces primordiales auront disparues
    Le Big crunch entraînera la fin du temps, car il n’y aura plus qu’une seule particule primordiale / une soupe d’un plasma et les forces primordiales auront disparues.
    Dans tous les cas, nous ne reviendrons pas en arrière ❗
    >END OF GAME.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page