Science

5 nouvelles découvertes sur la mort que vous ignorez peut-être

La mort a toujours été un sujet particulier dans notre société. Entourée de mystères et de questions sans réponses voici 5 choses que vous seriez peut-être ravi(e) d'apprendre sur ce qui se passe pendant, et surtout après.

Parmi les questions existentielles que nous nous posons, on se demande souvent ce qu’il y a réellement après la mort… Au cours des siècles, beaucoup de scientifiques ont cherchés à répondre à cette question sans vraiment trouver de réponse concrète. La mort a d’abord été personnifiée, prenant des aspects différents selon les cultures. Mais aujourd’hui, la science moderne présente la mort comme un schéma plus complexe, la rendant encore plus mystérieuse.

Grâce aux avancés scientifiques et médicales, des découvertes sur la mort ont vu le jour mais de nombreuses questions demeurent toujours en suspens. Voici 6 nouvelles choses que nous avons apprises sur le sujet.

1. Il y aurait une vie après la mort

La science n’a pas découvert une vie à proprement parlée après la mort; cependant nos gènes, eux, seraient toujours actifs. En effet, pour une étude de la Royal Society publiée dans Open Biology, Les scientifiques ont procédé à différentes expériences avant d’arriver à cette conclusion: en examinant l’expression des gènes chez des souris mortes et des poissons zèbres, les chercheurs ont fait une découverte surprenante.

Plus d’un millier de gènes resteraient actifs, jusqu’à quatre jours après la mort. Cette étude a notamment démontré que lors de la mort, le corps subit en réalité un « arrêt progressif »: autrement dit, les vertébrés meurent progressivement, et non pas d’une seconde à l’autre.

2. Nous gardons une certaine conscience après la mort

Pour beaucoup d’entre nous, la mort ressemblerait à une phase de sommeil. Nos muscles se détendent, nos yeux se ferment, nous respirons pour la dernière et puis les lumières s’éteignent… Selon le Dr Sam Parnia, directeur de la recherche sur les soins intensifs et la réanimation au NYU Langone Medical, nous gardons une certaine conscience lorsque nous mourrons.

Ce phénomène serait dû aux ondes cérébrales qui se déclenchent dans la partie consciente et pensante de notre cerveau: ces ondes sont actives pendant environ 20 secondes après la mort clinique. Le cerveau maintiendrait donc une conscience lucide pendant les premiers stades de la mort. Cette étude pourrait notamment expliquer comment certaines personnes ayant frôlée la mort se souviennent de certains évènements survenus lorsqu’ils étaient cliniquement morts.

3. Et si les cerveaux de zombies existaient ?

Après avoir reçu 32 cerveaux de porcs morts d’un abattoir voisin, les chercheurs de la Yale School of Medicine ont tenté une résurrection physiologique: ils ont connecté le cerveau a un système de perfusion artificielle, qui a alors pompé une solution imitant le flux sanguin afin d’apporter de l’oxygène et des nutriments aux tissus inertes.

À LIRE AUSSI :
Développée par des chercheurs, l'application My Longevity serait capable de calculer votre espérance de vie
6 nouvelles découvertes sur la mort que vous ignorez peut-être
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Benedikt Saxler

La perfusion artificielle a permis de redonner vie aux cerveaux en maintenant certaines cellules « vivantes », jusqu’à 36 heures après la mort. Les différentes cellules du cerveau ont alors consommé des sucres et le système immunitaire s’est même réactivé. Cependant, les chercheurs ont inclus des produits chimiques dans la solution afin d’empêcher l’activité neuronale. Grâce à cette expérience, les scientifiques pourront probablement développer de nouveaux traitements pour les lésions cérébrales et les maladies neurodégénératives.

4. Les animaux pleurent aussi leurs morts

Selon certains témoignages oculaires, les animaux seraient capables de pleurer leurs morts comme nous, les humains, le faisons. Certains ont pu voir des éléphants rester auprès de leurs défunts, même si ceux-ci ne faisaient pas partie de leur troupeau familial. D’autres ont observé des dauphins garder leurs membres décédés, ou encore des chimpanzés continuant d’entretenir des routines sociales avec leurs défunts, comme le toilettage. Ces témoignages ont parmi de conclure que les animaux avaient une « réponse généralisée » à la mort. Cependant, aucun comportement du même genre n’a été observé chez d’autres espèces, ce qui laisse la question de la mort pour les animaux encore abstraite.

5. Les expériences de mort imminente peuvent être des rêves extrêmes

Les expériences de mort imminente peuvent prendre plusieurs aspects en fonction des personne: certains se voit flotter au-dessus de leur propre corps; d’autres, lors d’une expérience de mort imminente, sont transportés dans un monde surnaturel où ils rencontrent des proches décédés. Malgré ces témoignages, les expériences de mort imminente restent un sujet mystérieux.

Selon une étude publiée dans Neurology, elles seraient une conséquence d’un état de veille-sommeil. En comparant des personnes ayant vécu des expériences de mort imminente avec d’autres qui n’en n’ont pas vécues, les scientifiques ont remarqué un détail: les premières seraient plus susceptibles de subir des intrusions REM, qui sont des états dans lequel notre sommeil empiète sur notre conscience éveillée.

Les résultats de cette étude restent abstraits et peuvent donc être interprétées différemment. Néanmoins, une expérience consistant à placé des caméras dans 1 000 chambres d’hôpital à été mis en place. Celle-ci avait pour but de pouvoir observé de l’extérieure un phénomène de mort imminente. Mais ces images ne seraient visibles que par les personnes concernées… Alors, rêve ou réalité, les expériences de mort imminente restent un mystère très complexe…

Source
bigthink.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page