Science

Le climat a modifié la taille de notre corps et celle de notre cerveau

Les effets du changement climatique sur la planète attirent particulièrement notre attention; or, le phénomène agirait également sur notre morphologie, et même notre cerveau.

Le changement climatique se traduit par des variations majeures des régimes météorologiques et un réchauffement du climat; sa conséquence est une modification durable des conditions climatiques à travers la planète. Les scientifiques désignent l’émission de gaz à effet de serre comme principal facteur du phénomène.

Depuis plusieurs décennies, l’humanité a largement contribué à l’augmentation alarmante du volume de ces gaz., et les températures montent progressivement avec le changement climatique. Cette augmentation modifie également les différents écosystèmes et conduit même à la destruction lente, mais certaine de certains d’entre eux.

Le changement climatique déterminerait la taille du corps et du cerveau

La planète n’est pas la seule à subir les effets du changement climatique: en juillet, la revue Nature Communications a publié un article intéressant rédigé par des chercheurs des universités de Cambridge (Angleterre) et de Tübingen (Allemagne). Cette recherche soulève les effets du changement climatique sur notre évolution.

L’équipe a rassemblé des mesures de la taille du corps et du cerveau de plus de 300 fossiles du genre Homo trouvés à travers la planète. Elle a ensuite combiné les données avec une reconstruction des climats régionaux au cours du dernier million d’années; ainsi, le climat spécifique vécu par chaque fossile de son vivant a pu être identifié. La taille moyenne du corps humain a considérablement varié au cours du dernier million d’années, note la nouvelle étude: la corpulence est plus prononcée dans les régions plus froides.

À LIRE AUSSI :
Neuralink : un singe joue à Pong par la pensée à l'aide d'une puce implantée dans le cerveau.

Des facteurs qui contribuent au façonnage de notre corps

Notre espèce, Homo sapiens, est apparue il y a environ 300 000 ans en Afrique. Le genre Homo existe depuis bien plus longtemps et inclut les Néandertaliens et d’autres espèces éteintes comme les Homo habilis et Homo erectus. Par rapport à nos prédécesseurs, nous sommes 50 % plus lourds et notre cerveau est trois fois plus gros.

L’effet des facteurs climatiques et environnementaux sur la taille du cerveau du genre Homo a également été examiné, mais les corrélations étaient généralement faibles. La taille du cerveau avait tendance à être plus grande dans des habitats avec moins de végétation et dans les zones écologiquement plus stables. Les facteurs non environnementaux agissent plus que le climat sur le développement de la taille du cerveau, soulignent également les chercheurs.

Le climat a modifié la taille de notre corps et celle de notre cerveau
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Pictrider

Notre cerveau est en train de rétrécir

Le corps humain et la taille du cerveau continuent d’évoluer. La taille de notre cerveau semble avoir diminué depuis le début de l’Holocène, il y a environ 11 650 ans. La dépendance croissante vis-à-vis de la technologie pourrait entraîner une réduction encore plus importante de notre masse cérébrale au cours des prochains milliers d’années. « Nous devons faire attention à ne pas trop extrapoler sur la base du dernier million d’années car tant de facteurs peuvent changer », prévient toutefois un des auteurs de la recherche.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Un commentaire

  1. ✓Etude Suisse: l’Europe a atteint son pic de longévité
    > Refusez, manifestez contre l’allongement du temps de cotisation, dont l’objectif est de garantir une bonne retraite au privilégiés des régimes de retraite spéciaux ❗

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page