Que se passera-t-il concrètement quand le noyau de la Terre sera froid ?

Au centre de la Terre, la température est de 6000 °C, mais s'il venait à refroidir, les conséquences en surface seraient très fâcheuses !

Nous avons beau être au printemps, les petits matins sont plutôt frisquets depuis quelques jours, avec même des prévisions de gels matinaux, qui inquiètent les agriculteurs. Pourtant, au centre de notre planète, la Terre, la température du noyau terrestre est évaluée à environ 6 000 °C ! Cette température est beaucoup plus élevée que la surface du Soleil, qui a une température approchant les 5 500 °C. La chaleur au centre de la Terre provient principalement de la désintégration radioactive de certains isotopes du manteau et du noyau. Elle provient égale de la chaleur résiduelle de la formation de la Terre, il y a approximativement 4,5 milliards d’années.

Cette chaleur est transportée à la surface de la Terre par convection, un processus dans lequel le fluide chaud monte et le fluide froid descend. La chaleur interne de la Terre est responsable de nombreux phénomènes géologiques tels que les éruptions volcaniques, les tremblements de terre et la formation de montagnes. Mais que se passerait-il si le noyau de la Terre refroidissait ? On vous explique tout !

La température du noyau terrestre est évaluée à environ 6 000 degrés Celsius.
La température du noyau terrestre est évaluée à environ 6 000 °C. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

De quoi est formé le noyau terrestre ?

Le noyau externe de la Terre est un alliage de nickel et de fer, qui sert de rempart entre le noyau interne et le manteau terrestre. Ce dernier étant une couche de roche en fusion et de magma. Quant au noyau interne, il ressemble à une grosse boule de 1 200 à 2 900 km sous la surface de la Terre, une boule solide et riche en fer. C’est évidemment le point le plus chaud de la Terre avec environ 6 000 °C.

Le noyau est primordial, car il protège la surface des vents solaires et des débris solaires, nocifs pour nous qui vivons à la surface grace au bouclier magnétique. La Terre s’est formée à partir d’un nuage de gaz et de particules. La gravité a fait couler les matières lourdes (fers, métaux) vers le centre de la Terre, les autres matières plus légères (eau, air) sont remontées jusqu’à la croûte terrestre. Le noyau ne refroidit pas, car il est constamment alimenté par la friction gravitationnelle due au mouvement de matériaux plus lourds plus près du centre. Il grossit même d’un centimètre par siècle.

Que se passerait-il si le noyau venait à refroidir ?

Pas de panique, notre génération et celles de nos arrières-arrières-petits-enfants ne connaîtront pas le refroidissement du noyau de la Terre. Toutefois, si celui-ci venait à se refroidir, la Terre en serait toute chamboulée. Elle mourait en devenant froide. Et elle serait aussi très sombre, car une partie de notre électricité est extraite de la chaleur rayonnante de la croûte terrestre. On l’utilise afin de chauffer l’eau et la vapeur qui alimentent des turbines pour produire de l’électricité.

Si le noyau devait se refroidir complètement, la planète deviendrait froide et morte.
Si le noyau devait se refroidir complètement, la planète deviendrait froide et morte. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Le champ magnétique de la Terre protège également notre planète des vents solaires et des rayonnements cosmiques nocifs, en les déviant autour de la planète. Si le noyau refroidissait, la convection qui génère le champ magnétique pourrait ralentir ou s’arrêter complètement. Cela pourrait entraîner une diminution du champ magnétique terrestre qui, à son tour, augmenterait potentiellement l’exposition de la Terre aux rayonnements solaires et cosmiques. Inutile de vous dire que cela entraînerait potentiellement des conséquences fâcheuses sur nos vies, comme sur les technologies de communication qui fonctionnent grâce au champ magnétique.

Une répercussion directe

Admettons que le noyau se refroidisse et que nous parvenions à survivre, ce qui est plus qu’improbable ! Le refroidissement du noyau entraînerait aussi une diminution des activités volcaniques et sismiques, liées aux mouvements des plaques tectoniques de la croûte terrestre. Enfin, le noyau de la Terre nous protège des radiations cosmiques. Son refroidissement pourrait détruire le bouclier magnétique autour de la planète, créé par la chaleur du noyau. La destruction de ce bouclier entraînerait une arrivée massive d’ondes radioactives, mais également une augmentation des rayons du soleil liés à l’apparition de certains cancers. Les scientifiques estiment que le noyau terrestre, et ce, malgré le réchauffement climatique, ne se refroidira pas avant des millions d’années… Cela nous laisse donc le temps de vivre le reste de notre vie !

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Science.howstuffworks.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page