Science

Cette ville figurant dans la Bible aurait été détruite par une météorite il y a plus de 3 600 ans

Des chercheurs ont récemment émis l'hypothèse que l'antique ville de Sodome fut détruite par l'explosion d'une météorite. Mais ce n'est pas tout: selon eux, cette région serait l'actuelle ville de Tall el-Hammam en Jordanie.

Il y a environ 3 600 ans, l’actuelle ville de Tall el-Hammam en Jordanie fut littéralement rasée de la carte par une météorite. Autrefois nommée Sodome, elle se situe sur les hauteurs du sud de la vallée du Jourdain, au nord-est de la mer Morte. Sa superficie était dix fois plus grande que Jérusalem, et cinq fois plus étendue que Jéricho.

Les archéologues s’intéressent beaucoup à cette ville pour la complexité culturelle de nos ancêtres qui s’y est développée. Et grâce à des recherches plus poussées, des chercheurs de l’université de Californie à Santa Barbara ont découvert quelque chose d’inhabituel.

Une météorite aurait rasé la ville de Sodome il y a environ 3 600 ans

Selon James Kennett, l’un des chercheurs, lui et son équipe auraient découvert des preuves que les températures auraient dépassées les 2 000°C, ce qui indique notamment qu’un évènement inhabituel s’est bien produit dans l’actuelle ville de Tall el-Hammam il y a 3 650 ans.

Selon les différentes interprétations des chercheurs, la seule chose qui pourrait faire augmenter autant la température serait l’explosion d’une météorite. Selon eux, l’explosion qui a eu lieu dans la ville de Sodome fut semblable à celle qui a touchée la région de Toungouska en 1908.

L'explosion de la première bombe nucléaire a créé un cristal qui défie les lois physiques !

Des preuves confirmant la thèse des chercheurs ont été réunies, et parmi elles, il y a la présence de quartz choqués: ceux-ci ne se forment que sous de très hautes pressions. L’équipe a également remarqué la présence de diamants plus petits que des virus: ceux-ci se forment à partir de bois lorsque celui-ci se retrouve exposé à des températures et pressions extrêmes. L’évènement cosmique aurait également touchée les villes de Tell es-Sultan et de Tall-Nimrin.

La ville de Gomorrhe, également touchée par l’évènement cosmique

Selon la Bible, les villes de Sodome et Gomorrhe se sont retrouvées détruites par une catastrophe d’origine divine. Cependant, les archéologues pensent, depuis quelques années, avoir retrouvé ces régions: pour les spécialistes, les deux villes ne sont pas victimes d’une catastrophe divine, mais plutôt de l’explosion d’un corps céleste tel qu’un astéroïde ou une comète.

Par son histoire, cette ville intéresse beaucoup de disciplines, et notamment l’archéologie biblique. En effet, plusieurs chercheurs s’accordent à dire que la ville de Tall el-Hammam serait en réalité l’antique Sodome.

C’est l’archéologue Steven Collins de la Trinity Southwesth University aux Etats-Unis qui se trouve en charge des fouilles réalisées à Tall el-Hammam, et ce site pourrait bel et bien figurer parmi les plus grandes villes antiques de l’âge de bronze au Proche-Orient.

« Dieu ne joue pas aux dés », ce qu'il faut réellement comprendre dans les propos d'Einstein
Vestige d'un mur de brique sur le site archéologique de Bab edh-Dhra.
Vestige d’un mur de brique sur le site archéologique de Bab edh-Dhra. Crédit photo : MyOlmec sur Wikipédia anglais, CC BY-SA 3.0

De plus, Steven Collins pense, sans aucun doute, que l’actuelle ville serait en réalité les villes antiques de Sodome et Gomorrhe. Celles-ci sont décrites dans la Bible comme des lieux de perdition, qui auraient fini par attiser la colère divine et se seraient vues donc détruite par une catastrophe.

Quoi qu’il en soit, ces deux cités furent bel et bien détruites il y a maintenant environ 3 600 ans. Et ce n’est que 600 ans après cette catastrophe que les chercheurs ont retrouvé des traces de civilisation.

Source
Futura Sciences

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page