Société

Amazon accusé de vendre des médicaments utilisés pour le dopage

Selon une enquête publiée par The Mark Up, une organisation américaine à but non lucratif, Amazon propose sur sa plateforme de commerce en ligne des dizaines de produits dopants à base de peptides. Les produits en question ont été déjà retirés, mais ils permettaient à ceux qui les consommaient d’améliorer leurs performances sportives.

Amazon vient de bannir de sa plateforme de commerce électronique des dizaines d’articles contenant des substances dopantes, rapporte The Verge. Cette action fait suite à une enquête menée par The Mark Up qui a permis de savoir la présence de dizaines de médicaments à base de peptides sur le site.

Si vous ne le savez pas encore, ces substances sont naturellement sécrétées par le corps. Elles favorisent non seulement la production de testostérones, mais aussi la sécrétion d’hormones anti-inflammatoires et anabolisantes.

À LIRE AUSSI :  🔥 Bon Plan : Amazon Prime Video gratuit pendant 90 jours pour tous les étudiants (Prime Student) 🔥

Des substances interdites par la FDA

Synthétisés en laboratoire, les peptides sont souvent utilisés comme médicaments pour améliorer les performances physiques et accélérer la guérison des blessures. Mais en raison des dangers qu’ils présentent pour la santé, ils figurent dans la liste des drogues de la Food and Drug Administration (FDA), l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments.

Voilà pourquoi leur commercialisation est interdite. Cependant, il semblerait que malgré cette interdiction, Amazon aurait continué jusqu’à récemment à référencer sur son site des produits contenant de telles substances.

Ce qui est d’autant plus surprenant, c’est que la société avait annoncé en mai avoir retiré tous les médicaments à base de peptides. Mais des vendeurs sans scrupule auraient réussi à passer entre les mailles du filet. Pour passer inaperçus, ceux-ci mentionnaient sur la page produit que les articles étaient réservés à des recherches scientifiques.

Le rapport de The Mark Up indique malheureusement que la plupart des acheteurs en prenaient sous forme d’injection. Pourtant en cas d’abus, ces substances reproduites artificiellement peuvent engendrer des cancers et des troubles cardiaques. Elles peuvent aussi être à l’origine d’une pneumonie et d’une méningite.

66 médicaments dopants retirés

Amazon n’a pas attendu longtemps pour bannir les articles incriminés. Au total 66 médicaments contenant des peptides ont été récemment retirés de la plateforme. « Les produits étaient auparavant autorisés dans notre boutique uniquement à des fins de recherche en laboratoire et non pour l’injection ou la consommation humaine », a confié un porte-parole d’Amazon auprès de The Verge. « Cependant, par prudence, nous avons décidé de les interdire. Nous les avons supprimés ».

Par ailleurs, le porte-parole d’Amazon a mis en garde les récidivistes en soulignant que les vendeurs sont tenus de respecter les réglementations et les politiques de la société.

Photo d’illustration Hadrian / Shutterstock

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page