Société

Barbara Pompili annonce « la fin progressive » des animaux dans les cirques et les delphinariums

Cette fois c'est acté au plus haut niveau de l'Etat ! La fin progressive de l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques est annoncée... Comme la fin des élevages de vison et la reproduction des dauphins dans les centres aquatiques !

Barbara Pompili, récemment promue Ministre de l’environnement et de la Transition Ecologique annonce une mesure qui « couvait » depuis quelques mois ! En effet, d’ici quelques mois, il se pourrait que plus aucun animal sauvage ne soit autorisé dans les cirques. La mesure vise aussi les dauphins et orques des delphinariums.

Tout comme l’interdiction de vente de la fourrure de vison. Si cette mesure choc est plutôt bien accueillie chez les défenseurs des animaux, elle fait débat dans les cirques itinérants ! Pour Barbara Pompili, « Il n’est plus responsable de transporter des hippopotames ou des fauves de communes en communes » Explications.

À LIRE AUSSI :  Loi : les personnes diabétiques pourraient bientôt exercer le métier de leur choix !

Concrètement elle annonce la fin progressive des animaux sauvages dans les cirques, la fin de la reproduction des dauphins et orques dans les delphinariums et l’interdiction des élevages de vison. Selon les partis animalistes qui luttent depuis des années pour cette mesure, c’est une victoire ! Elle assure également que des programmes d’accompagnement seront mis en place pour les cirques qui souhaiteraient se reconvertir.

20 pays européens s’engagent déjà pour cette cause !

Une vingtaine de pays européens limitent ou interdisent déjà la présentation d’animaux dans les cirques… Une centaine de communes françaises a déjà pris des arrêtés allant dans le même sens. Cependant, les exploitants de cirques attendent des mesures fortes pour accompagner ces animaux. Selon Frédéric Edelstein, dompteur et ancien directeur du cirque Pinder, ces animaux sont nés en captivité et ne connaissent pas la savane ! Il faudra donc des programmes de sauvegarde ou des centres de « retraite » pour ces animaux sauvés des cirques.

Quant aux élevages de vison, la mesure était attendue depuis longtemps, la souffrance des visons, animaux semi-aquatiques enfermés dans des cages est tout simplement insupportable.

La cause animale et la souffrance des ces animaux semblent revenir au cœur d’un vrai débat et c’est une excellente nouvelle pour les animaux. Il existe déjà des cirques sans animaux… Retrouvez notre article sur l’éco-cirque Bouglione sans animaux !

Photo de couverture think4photop / Shutterstock

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page