Société

L’Autriche prononce le confinement pour les non-vaccinés, et en France ?

Le chancelier Alexander Schallenberg vient de prononcer le confinement pour les centaines de milliers de citoyens non vaccinés en Autriche. Leur déplacement sera réduit au strict minimum et les contrevenants ou les récalcitrants au contrôle sanitaire seront punis de fortes amendes.

Le dimanche 14 novembre, le chancelier Alexander Schallenberg a pris une décision sans précédent dans le cadre de la répression de la propagation des nouveaux cas de Covid-19 dans le pays. En effet, le chancelier a annoncé que tous les Autrichiens qui n’ont pas encore reçu leurs doses de vaccin contre le Covid-19 seront confinés dès le lundi 15 novembre 2021, ce qui représente plusieurs centaines de milliers de personnes.

Cette décision fait de l’Autriche le premier pays en Europe à prononcer le confinement des non-vaccinés. Apparemment, cette décision est motivée par une montée prépondérante des nouveaux cas de contamination et de décès en Autriche. Rien que le dimanche 14 novembre, plus de 11 550 nouvelles contaminations et 17 décès ont été enregistrés dans le pays. Ces nouveaux chiffres s’ajoutent aux 13 100 contaminations enregistrées le samedi 13 novembre.

A noter que les non-vaccinés sont les plus touchés par ces nouvelles contaminations. Pourtant, 64.59% seulement de la population autrichienne a reçu pour le moment les deux doses de vaccin, d’après les informations de la Johns Hopkins University.

Le gouvernement évaluera l’efficacité de cette mesure dans dix jours

Dans sa déclaration, le chancelier a expliqué la gravité de la situation et que le gouvernement prenait cette décision par nécessité et non par plaisir, après concertation avec les gouverneurs provinciaux.

Cette décision du chancelier, qui est issu du Parti populaire autrichien (ÖVP), est soutenue dans sa démarche par le parti des Verts. Mais le parti de la Liberté (FPÖ), de l’extrême droite, pense quant à lui que le gouvernement exerce une sorte de « fascisme Corona », rapporte La Libre.

En tout cas, le chancelier affirme qu’ « il faut briser le cercle vicieux de la pandémie » et qu’avec cette mesure, il souhaiterait inciter les récalcitrants à se faire vacciner au plus vite. Le ministre de la Santé a également indiqué qu’une évaluation de l’efficacité de cette mesure se fera dans dix jours.

À LIRE AUSSI :  Les « effets désirables » du vaccin, une campagne de sensibilisation à la vaccination destinée aux jeunes !

Des contrôles plus larges et plus fréquents

Parmi les mesures, le gouvernement a prononcé des contrôles inopinés « d’une ampleur sans précédent ». Les contrevenants aux mesures de confinement seront punis par une amende de 500 euros tandis que ceux qui ne se conformeront pas aux contrôles devront payer 1 450 euros. Par conséquent, tous les Autrichiens de 12 ans et plus devront montrer leur certificat de vaccination ou apporter la preuve qu’ils ont contracté le Covid dans les 180 derniers jours.

Pour information, les non-vaccinés en Autriche ne peuvent déjà plus entrer dans les restaurants, les hôtels ainsi que les salons de coiffure. Mais avec ce confinement, leurs déplacements seront désormais réduits au strict minimum. Ils seront autorisés à effectuer des courses alimentaires, du sport, des soins médicaux et psychologiques, de faire soigner leurs animaux et de visiter le cimetière. L’ordonnance autorise aussi leur déplacement s’ils sont confrontés à un « danger immédiat pour la vie, l’intégrité physique et les biens ».

Et en France ?

Dans l’hexagone, où les trois-quarts de la population disposent d’un schéma vaccinal complet, de nombreux politiciens se sont montré favorables à cette mesure si la situation sanitaire l’exigeait. Quand à l’épineuse question, est-il possible de confiner les non vaccinés en France ?  “J’aurais tendance à répondre non car l’objectif du confinement est une protection globale et non individuelle contre le virus“. explique le constitutionnaliste, Jean-Philippe Derosier dans les colonnes de publicsenat.fr.

Source
La Libre

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page