Société

Il refuse de placer son papa en maison de retraite et l’installe dans un studio de jardin !

Offrir une alternative à la maison de retraite quand nos parents vieillissent ! Quand la santé du senior le permet, le studio familial ou la tiny-house dans le jardin deviennent une alternative parfaite !

Quand nos parents deviennent des personnes âgées, il se pose un problème parfois difficile à résoudre ! Celui du choix entre le maintien à domicile ou la résidence pour personnes âgées. Et c’est alors un choix cornélien pour la personne âgée comme pour la famille.

Parfois aussi, le choix est dicté par les pathologies dont peuvent souffrir les personnes âgées. Un malade d’Alzheimer, par exemple est difficile voire impossible à gérer par certains aspects de la maladie. Mais, avec l’explosion des tiny-houses, une nouvelle solution s’offre aux familles dont l’aîné devient dépendant. Une alternative moins couteuse qu’une maison de retraite et qui permet à l’aîné de rester dans son milieu familial.

A l’heure où le père (et beau-père) de Patrick et Marie-Laure Chastenet ne pouvait plus rester seul chez lui, ils ont dû faire un choix ! Soit, ils payaient 2000€ par mois pour un Ehpad ou ils investissaient 37000€ pour lui construire un studio dans leur jardin. C’est la deuxième option qui s’est imposée à eux ! Ce qui leur permettait de garder un œil sur leur proche, et de lui offrir l’indépendance de sa vie.

Marie-Laure explique : « Il ne voulait pas repartir dans une maison de retraite ni dans un appartement. La maison ne se prêtait pas à avoir autant de monde, il fallait trouver une alternative. » Et aujourd’hui, tout le monde semble satisfait de ce choix ! Mais quelles sont les autres alternatives à la maison de retraite ?

La colocation

Elle s’adresse aux personnes âgées avec des budgets serrés. Dans une colocation le budget est divisé par le nombre de colocataires, ce qui est bien moins onéreux qu’une maison de retraite. Les personnes âgées restent entourées et peuvent avoir une vie sociale intense si la colocation est partagée avec des étudiants par exemple. Le seul impératif est d’être une personne âgée sociable et assez ouverte, car la vie en communauté peut ne pas être toujours simple !

À LIRE AUSSI :
Drôle de Cabane : un constructeur de pods, Tiny Houses, maisons tonneaux et maisons en A

La résidence pour séniors

Ces résidences fleurissent de plus en plus dans les villes ! Elles se présentent sous la forme de bâtiments avec des appartements indépendants réservés aux seniors. Souvent les loyers sont alignés sur les revenus et ils peuvent profiter de certains services comme les repas ou les aides ménagères de la résidence. C’est un moyen pour eux, de conserver leur autonomie tout en étant malgré tout dans un environnement sécurisé.

Il refuse de placer son papa en maison de retraite et l'installe dans un studio de jardin !
Un chalet de jardin (photo d’illustration) Crédit photo : Shutterstock /

Le studio familial

C’est un peu l’idée de Marie-Laure et Patrick avec la petite tiny-house de leur aîné. Un studio dans la maison familiale quand cela est possible ou dans le jardin permet de conserver l’autonomie de la personne âgée. Mais permet également aux familles de rester géographiquement proche de leur aîné et palier les petits tracas de la vie.

L’habitat intergénérationnel

Quand la personne âgée possède une maison assez grande pour accueillir des étudiants par exemple, c’est une solution idéale. Les jeunes peuvent veiller sur la personne et cela lui permet de partager les charges d’une maison parfois devenue trop grande. Qui plus est, le senior peut parfois loger gratuitement les étudiants contre quelques travaux de bricolages ou de ménage… Un échange de bon procédé en somme !

Des alternatives réservées à certaines personnes !

Malheureusement certaines personnes âgées ne peuvent pas accéder à ses alternatives. Quand la maladie, ou l’invalidité est trop présente, les maisons de retraites médicalisées restent le seul moyen de les protéger d’eux-mêmes ! Et de pouvoir les accompagner quotidiennement avec du personnel qualifié ! Même si des choix sont possibles, ils ne s’adressent souvent qu’à des personnes valides et en totale conscience !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

3 commentaires

  1. Bravo ,
    Une tiny-house vaut mieux qu’un EHPAD, ou beaucoup trop de nos vieux sont décédés car non pris en charge par les hôpitaux et pour des questions de statistiques politiciennes du gouvernement en place

  2. Bonsoir,
    C’est une vraie bonne et belle idée!!!
    Garder un œil sur nos anciens…
    C’est un beau compromis.
    Où peut-on se renseigner ?

  3. Bravo .très bonne idée.
    On a des chambres d’amis dans nos maison….mais….pas….de chambre pour nos parents!!!!!
    .ils nous ont élevés ,éduqués ,payés des études, installés dans notre premièr studio..et quand vient la vieillesse.. on les jettes en maison de retraite…!!..quelle honte.!
    Gardez vos parents prêts de vous…dites leur merci mille fois pour ce qu’ils ont fait pour vous. aimez les. dites leur que vous les aimez….la vie est trop courte…et quand ils sont partis..on a que des regrets..et ..il faut vivre..non..survivre avec !!!…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page