Société

Pourquoi le prix des masques devrait baisser de moitié à la mi-septembre

Le port du masque devient "de plus en plus" obligatoire... La forte demande et les stocks à écouler devraient normalement faire chuter les prix... Qui vivra verra !

Il y a quelques mois encore, on pensait tous que les masques étaient chirurgicaux. On ne les voyait que dans les hôpitaux et encore seulement au bloc opératoire et dans certains services à risques ! Aujourd’hui ils sont partout ! Ils deviennent petit à petit obligatoires dans les lieux clos, puis dans les rues.

Visiblement nous ne sommes pas près de les abandonner (et surtout pas dans la rue mais dans une poubelle soit dit en passant). Pourtant alors que les prix des masques flambaient quand nous en manquions, il semblerait que ces mêmes prix pourraient baisser à la rentrée… Explications.

Les tergiversations sur le type de masques sont toujours en cours, et nous y perdons un peu notre latin… En tissus, chirurgicaux, jetables ou lavables, l’important est semble-t-il de porter un masque ! Avec les nouvelles dispositions et la recrudescence de cas de coronavirus, les français cherchent de nouveau à s’équiper de masques.

Aujourd’hui la boîte de 50 masques se vend autour de 25€, elle pourrait diminuer de moitié d’ici quelques semaines. La raison est simple, certains vendeurs s’approvisionnent désormais auprès d’importateurs indépendants. Ce qui leur permet de casser les prix pour le même produit.

Cette baisse s’explique par deux facteurs :

  • La Chine a multiplié la production de masque et les exporte évidemment dans le monde entier. Le mode d’acheminement a changé puisqu’aujourd’hui, ils arrivent par bateau et non par avion, le coût est ainsi réduit.
  • De nombreuses entreprises françaises ont produit des masques en tissus au plus fort de la crise sanitaire. Les stocks sont là et il va falloir les écouler. La seule manière de le faire étant de casser les prix !

La baisse des prix devrait intervenir courant septembre. Mais la grande distribution ne communique pas encore sur les prix à venir. Si toutefois la demande devient trop forte pour les stocks, les prix repartiront à la hausse. Incertitude donc quant à ces masques désormais indispensables, peut-être vaut-il mieux prévenir que guérir et profitez de certains prix actuels ? Verdict dans quelques semaines !

Photo d’illustration InkheartX / Shutterstock

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
capital.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page