Internet

Twitter essaye d’expliquer pourquoi certains sujets d’actualité sont mis en « tendance »

Le réseau social Twitter va mettre des petites descriptions en bas des thèmes tendances pour que les membres puissent comprendre les raisons de leurs popularités.

Jack Dorsey et son équipe rajouteront prochainement des descriptions aux sujets tendances sur leur réseau social. De cette manière, les membres comprendront pourquoi ceux-ci sont aussi populaires. Cela évitera également les manipulations d’informations.

Cette fonctionnalité sera dans un premier temps insérée dans l’application mobile et, plus tard, dans la version web de Twitter. Cependant, il y aura une restriction géographique, car elle ne sera disponible que pour les utilisateurs de quelques pays seulement.

À LIRE AUSSI :  Quand le filtre beauté d'une "jeune" influenceuse chinoise tombe en panne et révèle son vrai visage....

Une meilleure expérience utilisateur

Bientôt, les membres du réseau social comprendront pourquoi tant de personnes parlent d’un sujet particulier. Il arrive souvent en effet que certains événements, vidéos ou photos deviennent d’un coup le centre de discussion d’une partie de la communauté Twitter. Ceux-ci reviennent ainsi constamment dans le fil d’actualités, les tweets ou les commentaires et suscitent la curiosité de tout le monde, y compris les médias. Ils seront dans ce cas classés dans la section « tendance ».

Ainsi, les utilisateurs de l’application Twitter sur iOS ou Android auront dans peu de temps l’occasion de juger de la praticité de ces descriptions courtes. Par contre, ceux qui se connectent à partir des navigateurs web classiques devront encore attendre. Par ailleurs, ces « trending topics » contextualisés ne seront pour le moment disponibles qu’auprès d’un nombre limité de pays, dont la France, les États-Unis, l’Arabie saoudite, le Canada ou encore l’Australie… En dehors de l’Égypte, du Japon et de l’Inde, la plupart des pays africains ou asiatiques n’en profiteront donc pas encore.

Lutter contre la manipulation d’information

Cette nouvelle commodité a été introduite à la suite des critiques à l’encontre de Twitter.  Ce dernier ou ses membres, en effet, seraient directement ou indirectement à l’origine d’un certain nombre d’intox et de désinformation. Tel fut le cas, comme le rappelle NBC News, de l’affaire Khashoggi (bots pro Arabie Saoudite) ou des prétendus complots de Donald Trump véhiculés par le groupe QAnon. Selon certains observateurs, si les dirigeants du réseau social ne prennent pas de mesures appropriées, cela risque même de causer des troubles lors des prochaines élections présidentielles américaines.

Le système utilisé par Twitter sur les sujets tendances se base sur le référencement naturel (SEO). Celui-ci se sert d’un algorithme qui détermine les mots, les phrases ou les informations revenant constamment dans les commentaires et les publications. Toutefois, l’intelligence artificielle se contente de catégoriser les sujets par section, sans explication, et n’effectue qu’un tri limité. Twitter y remédie donc en rajoutant à l’algorithme des contextualisations effectuées en partie par des humains.

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page