Le Youtubeur Primitive Technology nous donne une belle leçon de survie avec cette vidéo visionnée plus de 3 millions de fois en seulement quelques semaines. De quoi faire rougir les participants de koh lanta.

La construction d’un abri, que dis-je, d’une véritable maison en torchis en n’utilisant que des ressources naturelles et des outils rudimentaires.

Ce baroudeur de l’extrême commence sa construction en se confectionnant une hache taillée dans la pierre avec laquelle il coupe des petits acacias qui serviront de fondation pour sa future demeure.

Abri-MaisonTorchis-Australie-Survie-001

Il recouvre le toit avec des larges feuilles et de l’écorce soigneusement coupée en bande. Les murs sont ensuite érigés avec des branches tressées en quinconce.

L’australien passe finalement la fameuse épreuve du feu sans trop de difficulté en frictionnant un long morceau de bois qui servira à faire cuire des pots façonnés en argiles.

Abri-MaisonTorchis-Australie-Survie-012

Les vases serviront ensuite à transporter de l’eau et à la confection d’un béton naturel (mélange d’eau, d’argile et de fibres naturelles).

Il dépose le mélange avec soins sur les parois de l’abri et construira avec la même technique un conduit qui fera office de cheminé.

Abri-MaisonTorchis-Australie-Survie-010

Une belle performance qui devrait plaire au amateurs de survie ou aux joueurs de Rust, The Forest ou encore Ark Survival Evolved.

J’ai construit une cabane dans la brousse avec des matériaux naturels et des outils primitifs. La cabane mesure 2m de large sur 2m de long, les parois latérales font 1m de haut et la ligne de crête (point le plus haut) est à 2m de hauteur, donnant un angle de toit de 45 degrés. Un lit a été construit à l’intérieur et occupe un peu moins de la moitié de la cabane. Les outils utilisés sont une hache taillée dans la pierre, un feu pour fabriquer de la colle naturelle, un bâton pointu pour creuser et des pots d’argile pour transporter de l’eau. Les matériaux utilisés dans la cabane sont du bois pour l’ossature, de la vigne. Des larges feuilles ont été initialement utilisées comme chaume qui a bien fonctionné pendant environ quatre mois avant de commencer à pourrir. Le toit a ensuite été recouvert avec des bandes d’écorce qui se sont révélées être un meilleur matériau de couverture. Une cheminée a également été construite pour réduire les émissions de fumée à l’intérieur de l’abri. La cabane est assez petite mais très confortable et offre de la place pour stocker et protéger les outils et les matériaux de la pluie. La fabrication m’a pris près de neuf mois mais il n’a fallu que 30 jours de travail effectif (je l’ai abandonné pendant quelques mois avant d’ajouter le toit d’écorce, la cheminée et la dernière couche de torchis).

Une réponse

405 Partages
Partagez390
Tweetez10
Enregistrer4
+11
Partagez