Les conseils de la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO) pour nourrir et abreuver nos amis à plumes en hiver

Adoptez des gestes écocitoyens simples en nourrissant les oiseaux de votre jardin grâce aux astuces de la LPO. Ensemble, créons des refuges pour la vie sauvage !

Nous sommes en hiver depuis quelques jours seulement, et pour le moment, les températures sont plutôt douces, voire trop pour la saison. Vous connaissez sans doute le dicton « Noël au balcon, Pâques au tison », nous verrons si le froid s’installe et si les fêtes de Pâques seront glaciales. En attendant, certains petits êtres vivants que nous aimons observer et écouter, souffrent du froid. Et pour cause : la nourriture se fait rare, et ils crient famine. Eux, ce sont les petits oiseaux, que l’on appelle aussi « oiseaux du ciel ». Voici quelques conseils prodigués par la LPO (Ligue Protectrice des Oiseaux), référence en la matière, en France. Découverte.

Faut-il nourrir les oiseaux toute l’année ?

À cette question, la LPO répond par la négative et conseille de les nourrir de novembre à fin mars. De plus, en cas de neige ou de gel, hors de ces périodes, il faut aussi les aider à se nourrir, car la nourriture se raréfie. Cependant, cette question est sujette à controverse, car certains spécialistes affirment, au contraire, qu’il faut nourrir les oiseaux toute l’année, puisque s’ils sont habitués, ils cherchent moins leur nourriture. De plus, et même en été, la bétonisation fait que leurs réserves nourricières s’amenuisent.

La LPO conseille de nourrir les oiseaux de novembre à fin mars.
La LPO conseille de nourrir les oiseaux de novembre à fin mars. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels sont les endroits stratégiques des postes de nourrissage ?

En hiver, il faut donc nourrir les oiseaux, mais également les abreuver. Mangeoires et abreuvoirs doivent, dans la mesure du possible, être placés en hauteur, loin des murs, des buissons et des grosses branches. De plus, il faut veiller à ce que ceux-ci ne sont pas accessibles par les prédateurs, et notamment par les chats, qui font des ravages sur la faune sauvage. De plus, pensez à les installer dans un endroit visible depuis votre fenêtre, si vous souhaitez les observer. Enfin, si vous installez plusieurs mangeoires, éparpillez-les dans votre propriété afin d’éviter les concentrations d’oiseaux, et les conséquences qui en découleraient. Ces conséquences concernent particulièrement les déjections, qui peuvent être vectrices de maladies. Pour éviter cela, pensez à les nettoyer régulièrement, et à vérifier que l’eau de l’abreuvoir n’a pas gelé.

Quelle nourriture peut-on leur donner ?

Commençons parce qu’il ne faut pas leur donner ! Le premier des aliments à éviter c’est le pain ! Ils adorent le déguster, mais il est mauvais pour eux. En effet, il va gonfler dans leur estomac et pourrait leur être fatale. Les oiseaux ne sont pas carnivores : on oublie donc les restes de viandes, de poissons, et le lard fumé, certes gras, mais d’origine animale. Idem pour le fromage ! Mis à part Maître Corbeau sur son arbre perché, avez-vous déjà vu un oiseau manger du Camembert ? Le dernier aliment interdit, l’huile de palme, qu’il faudra remplacer par de l’huile de colza ou de tournesol. Quant aux aliments bénéfiques pour les oiseaux, ils sont nombreux néanmoins doivent de préférence être adaptés à leurs besoins :

  • Épluchures de légumes
  • Graines spécifiques « oiseaux du ciel » ou « oiseaux de la nature »
  • Graines de colza, de tournesol noires.
  • Fruits de saison : raisin, pomme, poire, etc.
  • Cacahuètes (non grillés, non salées).
  • Maïs concassé.
  • Graisse végétale (en pain, par exemple).
  • Amandes, noix, noisettes, etc.
  • Boules de graisse et graines SANS FILET 

Si vous préparez vous-même vos mélanges pour les oiseaux, utilisez de l’eau, jamais de lait, il est indigeste pour les oiseaux ! Enfin, si vous souhaitez quotidiennement contribuer à la préservation de la vie sauvage sur votre propriété (jardin, cour, terrasse, balcon…) et agir en faveur de la biodiversité en adoptant des comportements écocitoyens, vous pouvez vous joindre au réseau de Refuges LPO.

Quelle nourriture peut-on donner aux oiseaux ?
Quelle nourriture peut-on donner aux oiseaux ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

En vous inscrivant à ce programme, vous aurez accès à de nombreux conseils techniques concernant la connaissance des habitants de votre Refuge, les aménagements à effectuer dans votre jardin ou sur votre balcon. Vous bénéficierez également d’un suivi personnalisé assuré par un spécialiste de la faune et de la flore sauvage. Que pensez-vous de ces conseils ? Quels sont les autres aliments que vous offrez aux oiseaux du ciel ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Lpo.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

2 commentaires

  1. Je nourris les oiseaux de la nature sur ma terrasse avec boule de graisse graines et eau sur mes étagères et ils viennent vraiment nombreux

    1. Jadore quand les oiseaux viennent sur mon balcon,mais les pigeons viennent aussi,moi celà ne me dérange pas ,mais les voisins oui ! Puis je continuer à les nourrir qu’on il fait très frod ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page