Innovation

Des chercheurs inventent (enfin) un substitut à l’huile de palme, plus sain et respectueux de l’environnement

Alors que les critiques contre l'huile de palme s'amplifient, des chercheurs de l'Université Queen Margaret proposent une alternative prometteuse nommée PALM-AT.

Lorsque l’on aborde le sujet de l’huile de palme, des voix s’élèvent souvent contre l’utilisation de ce produit. En effet, cette huile végétale est extraite de la pulpe des fruits du palmier à huile. Malheureusement, son utilisation massive dans les produits alimentaires et cosmétiques a provoqué la déforestation de nombreux endroits du monde. Cette déforestation entraîne la menace, voire la destruction d’espèces animales autochtones, et bien entendu, la perte de millions d’hectares de forêts. Depuis quelques années, certaines huiles de palme sont extraites de forêts gérées durablement, mais il n’empêche que de nombreux chercheurs aimeraient pouvoir remplacer cette huile de palme. Découvrons l’avancée d’experts en alimentation de l’Université Queen Margaret d’Édimbourg qui ont, semble-t-il, conçu un substitut à l’huile de palme.

Un substitut à l’huile de palme, pour quelles raisons ?

Comme nous vous l’avons dit en préambule, remplacer l’huile de palme définitivement serait une réelle avancée pour l’environnement, la faune et la flore. Ce substitut développé par les chercheurs écossais pourrait donc être une véritable perspective pour réduire la dépendance mondiale à l’huile de palme. De plus, ce nouveau substitut présente des avantages nutritionnels bien plus bénéfiques que l’huile de palme traditionnelle. Par exemple, il affiche une réduction des graisses saturées et totales, et renforce la teneur en protéines et en fibre. Enfin, il est totalement dénué d’allergènes, ce qui n’est pas le cas avec l’huile de palme qui contient notamment des résidus de noix de coco, des arômes ou encore des colorants. Son nom : le PALM-AT.

Ce nouvel ingrédient répond en même temps aux objectifs de durabilité et de nutrition et tous les matériaux contenus dans le nouvel ingrédient peuvent provenir de l’UE et du Royaume-Uni.
Ce nouvel ingrédient répond en même temps aux objectifs de durabilité ainsi que de nutrition, et tous les matériaux contenus dans le nouvel ingrédient peuvent provenir de l’UE et du Royaume-Uni. Crédit photo : Queen Margaret University Édimbourg

Un substitut 100 % végétalien

Les chercheurs se sont donc engagés dans le développement d’un nouvel ingrédient qui visait à être non seulement plus respectueux de l’environnement, mais également plus sain que la graisse de palme et les solutions de remplacement actuelles. Une phase initiale d’étude a révélé le potentiel d’un composé innovant issu du sous-produit de l’industrie du lin, de fibres et d’huile de colza. Les financements obtenus pour le développement de ce produit ont pu démontrer la faisabilité de PALM-ALT et élargir sa production à l’échelle industrielle. De plus, ils ont déjà collaboré avec diverses entreprises alimentaires pour élaborer des versions sans huile de palme de leurs produits commerciaux, spécifiquement en boulangerie.

Pourquoi cette découverte est-elle si importante ?

L’huile de palme est partout et même là où l’on s’y attend le moins ! L’observatoire des aliments dresse une liste des aliments contenant de l’huile de palme et ils sont nombreux. On peut citer les biscuits, les céréales pour enfants, les pâtes, les gâteaux apéritifs, le poisson pané, les sardines en boîte, le bouillon de poulet instantané, la mayonnaise, la sauce tomate, le chocolat, les glaces, etc. Et ce n’est qu’une petite partie de l’iceberg, car il est aussi présent dans les cosmétiques ainsi que dans de nombreux autres domaines. Les conséquences de son utilisation sont nombreuses comme nous l’avons vu précédemment.

Les fruits du palmier à huile.
Les fruits du palmier à huile. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Le PALM-AT répond donc à un besoin crucial de changer les choses, tout en conservant les caractéristiques nutritionnelles de l’huile de palme. Ce substitut les possède : texture, saveur, couleur, tout est parfait pour les produits de boulangerie et en plus, il possède d’autres avantages nutritionnels. Par ailleurs, il pourrait également réduire les émissions de gaz à effet de serre en diminuant la déforestation, le transport des palmiers, puis l’acheminement de l’huile de palme dans le monde entier. Il n’y a plus qu’à espérer que ce PALM-AT envahisse le monde, peut-être ? Plus d’informations  : qmu.ac.uk. Que pensez-vous de cette innovation pour remplacer l’huile de palme ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Qmu.ac.uk

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

Un commentaire

  1. Des variétés de tournesol à forte concentration d’acide stéarique C18:0 sont actuellement disponible et possèdent des caractéristiques similaires à l’acide palmitique C16:0 issu de l’huile de palme. Ces variétés sont cultivables en Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page