Tabagisme : l’exposition à la fumée de cigarette (même sur les vêtements) peut provoquer un cancer chez les chiens

Selon cette étude, une exposition à la fumée de tabac augmenterait considérablement le risque de cancer de la vessie chez les chiens, surtout les terriers écossais, cette race étant la plus vulnérable à cette maladie.

Nous savons depuis longtemps que la combustion du tabac est néfaste pour la santé, car elle libère des centaines de composants particulièrement nocifs. La fumée de cigarette dégage environ 7 000 substances chimiques, dont environ 70 sont cancérigènes, parmi lesquelles le goudron, le benzène et l’acétaldéhyde. Elle représente non seulement un danger pour les fumeurs, mais également pour les personnes et les animaux de compagnie qui y sont exposés. Selon une étude publiée dans The Veterinary Journal, la fumée de cigarette serait aussi nocive pour les chiens et pas seulement pour les humains.

Une étude financée par le National Institutes of Health’s National Cancer Institute

Cette étude menée par Deborah Knapp de la Purdue University avait été effectuée sur 120 terriers écossais. La vétérinaire et son équipe ont analysé, pendant une période de trois ans, leur mode de vie et divers facteurs afin de mettre en lumière l’impact de la fumée de cigarette sur ces chiens. Ils ont découvert que le risque de développer un cancer de la vessie était élevé pour les terriers écossais dont les propriétaires sont des fumeurs. Cette étude a révélé que les animaux exposés à un niveau de fumée moyen de 10 paquets-année (cotation du tabagisme en paquet/année) ont développé un cancer. Ceux qui ont été exposés à un niveau médian de 1,5 paquet-année, en revanche, n’ont pas été touchés. À noter qu’une analyse d’urine avait été effectuée sur chaque animal, afin de détecter des traces de cotinine. Deborah Knapp a souligné qu’il y avait de la cotinine dans l’urine de certains chiens alors que leurs propriétaires sont non-fumeurs. Ce qui l’aurait amené à penser que ces animaux pourraient capter cette molécule juste en reniflant ou en léchant leurs vêtements.

Le Scottish Terrier est une race de chien très vulnérable au cancer de la vessie.
Le Scottish Terrier est une race de chien très vulnérable au cancer de la vessie. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Terriers écossais : les plus vulnérables à cette maladie par rapport aux autres races

Les chercheurs ont affirmé que les chiens, à cause de leur vie plus courte, seraient plus susceptibles de développer rapidement des maladies liées à des stimuli. C’est la raison pour laquelle ils ont choisi cet animal de compagnie. Selon eux, si un chien est exposé à des agents cancérigènes, il peut être atteint du cancer après seulement un an ; alors que pour l’homme, cela peut prendre des dizaines d’années. Pour information, si les chercheurs ont choisi le Scottish Terrier, c’est en raison de sa vulnérabilité au cancer de la vessie. D’après ces chercheurs, par rapport aux autres races, celui-ci présente un risque 20 % plus élevé de développer cette maladie. « Si nous devions faire cette étude avec des races mixtes, il en faudrait des centaines et des centaines pour découvrir ce même risque. Ce risque est probablement présent, mais plus difficile à discerner parce que ces chiens ne sont pas génétiquement enclins à développer un cancer de la vessie » a déclaré Deborah Knapp.

Les autres facteurs de risques

Hormis la fumée de cigarette, cette étude a également permis à la vétérinaire et à son équipe de confirmer que l’exposition aux shampoings, aux traitements anti-puces et à des infections urinaires fréquentes augmenterait le risque de cancer de la vessie chez les chiens. Il en est de même pour les pesticides et les insecticides. Les terriers vivant non loin d’un marais seraient plus susceptibles de développer cette maladie à cause des insecticides pulvérisés dans ces types d’endroits. Au vu des résultats de cette étude, Deborah Knapp espère que tous les propriétaires de chiens arrêteront de fumer pour leur bien et celui de leurs animaux. Notons que ce ne sont pas uniquement les chiens qui sont en danger, mais pratiquement tous les animaux de compagnie exposés à la fumée de tabac. Plus d’informations : sciencedirect.com. Que pensez-vous de cette étude ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis rédactrice web professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page