Quel est le meilleur matériau d’isolation ?

La rénovation énergétique est au cœur des enjeux environnementaux. Découvrez les critères essentiels pour choisir le meilleur isolant thermique, des valeurs de résistance thermique au déphasage, et optez pour une solution adaptée à vos besoins et respectueuse de l'environnement.

La rénovation énergétique des logements est primordiale depuis quelques années. Elle est même le fer de lance des gouvernements successifs qui misent beaucoup sur des systèmes de chauffages écologiques, ou une meilleure isolation, pour limiter le dérèglement climatique. Ainsi, de 2017 à 2019, près de 6,4 millions de ménages ont réalisé au moins un geste pouvant améliorer la performance énergétique de leur maison, selon le ministère de l’Écologie. Souvent, ce geste concerne l’amélioration de l’isolation de son logement. Mais, quels sont les matériaux isolants thermiques disponibles ? Et, parmi eux, quel est le plus performant ? Le plus écologique ? Décryptage.

Comment mesure-t-on les performances thermiques d’un matériau isolant ?

Pour évaluer les capacités isolantes d’un matériau, il faut se pencher sur sa résistance thermique, représentée par la valeur R, ainsi que sur le déphasage thermique. La résistance thermique se définit comme le rapport entre la conductivité thermique, exprimée par le coefficient lambda (λ) en W / (m.K), où un matériau conducteur facilite les échanges thermiques tandis qu’un matériau à faible conductivité les restreint, et l’épaisseur du matériau. En règle générale, plus l’épaisseur est importante, plus l’isolant est efficace. Pour calculer la résistance thermique, il suffit de diviser l’épaisseur par la conductivité. Afin de sélectionner le meilleur isolant, vous devez comparer les résistances R à épaisseur égale. Cette valeur R est utilisée comme référence par des organismes institutionnels tels que l’ADEME. En complément, le déphasage thermique, exprimé en heures, doit être considéré. Il indique la capacité d’un isolant à retarder ou non la transmission de la chaleur en fonction de son épaisseur, une donnée cruciale pour une isolation thermique efficace d’une habitation contre la chaleur.

Isolation d'un toit avec de la laine de verre.
Isolation d’un toit avec de la laine de verre. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comparaison des différents isolants et de leurs valeurs thermiques respectives

Nous avons sélectionné neuf isolants thermiques différents, issus de la pétrochimie, ou de matériaux biologiques, et voici leurs performances pour une épaisseur de 20 cm :

  • Laine de verre : 0,040 W/m.K (conductivité thermique), 5 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 4 heures.
  • Laine de roche : 0,040 W/m.K (conductivité thermique), 5 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 6 heures.
  • Ouate de cellulose : 0,035 W/m.K (conductivité thermique), 5,7 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 10 heures.
  • Fibre de bois : 0,036 W/m.K (conductivité thermique), 5,5 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 15 heures.
  • Liège : 0,037 W/m.K (conductivité thermique), 5,4 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 13 heures.
  • Plumes de canard : 0,035 W/m.K (conductivité thermique), 5,7 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 5 heures.
  • Laine de mouton : 0,035 W/m.K (conductivité thermique), 5,7 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 5 heures.
  • Polystyrène expansé : 0,031 W/m.K (conductivité thermique), 6,4 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 4 heures.
  • Polyuréthane : 0,022 W/m.K (conductivité thermique), 9 (Résistance R) pour un déphasage thermique de 6 heures.

Si l’on se fie à ces données, le meilleur isolant thermique serait donc le polyuréthane avec une conductivité thermique de 0,022 W/m.K. Cependant, attention, cet isolant thermique, bien que très performant, est un isolant issu de la pétrochimie, et n’est en conséquence pas éligible aux constructions écologiques.

Des panneaux isolants en mousse de polystyrène.
Des panneaux isolants en mousse de polystyrène. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Mais, alors, quel est le meilleur isolant thermique ?

Si l’on s’en tient aux valeurs citées plus haut, le polyuréthane est le meilleur isolant thermique. Si vous ne vous engagez pas dans une éco-construction, alors il sera votre meilleur allié. La fibre de bois est, elle aussi, plutôt bien cotée puisqu’elle conserverait la chaleur pendant 15 heures. Mais, si l’on fait le ratio entre la conductivité thermique, le déphasage, et le côté écologique, ce serait la ouate de cellulose qui remporterait la compétition des isolants thermiques ! Rappelons enfin, que vous pouvez isoler votre maison vous-même, néanmoins que dans ce cas, vous ne pourrez bénéficier d’aucune aide de l’État. En effet, pour être éligibles, ces travaux doivent être effectués par des entreprises certifiées RGE. Et, vous, quel est votre matériau isolant préféré ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Vous indiquez des valeurs de lambda pour les laines minérales qui sont loin d’être justes !
    La laine de verre la plus performante du marché se décline aujourd’hui au lambda de 0.030 W/(m.K). Quant à la laine de roche, elle est aujourd’hui disponible au lambda de 0.033 W/(m.K). Indiquer dans votre article que la ouate de cellulose est la plus performante n’est donc pas juste.
    En ce qui concerne la capacité de déphasage des isolants, il faut tout de même savoir que la masse globale de l’isolation dans un bâtiment ne représente que de l’ordre de 1 à 2% de la masse globale du bâtiment (de l’ordre de 2 à 3% pour la construction à ossature bois) et ce n’est pas avec 1% d’isolant “déphasant” que vous parviendrez au maintien de la fraîcheur intérieure en été. C’est bien la masse totale du bâtiment qui participe au déphasage global du bâti et au maintien de la fraîcheur intérieure en hiver et cela n’est pas possible sans une occultation par l’extérieur des parois vitrées et une évacuation de la chaleur qui a pu pénétrer par une aération efficace lorsque la température extérieure chute. Bref, un article qui se “veut” informatif mais ne l’est pas vraiment, dommage 🙁

  2. Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Je sais que vous ne pouvez pas faire une liste exhaustive de tous les isolants, mais la paille est un isolant qui largement utilisée aujourd’hui et normé. Plus que les plumes de canard….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page