Quels sont les inconvénients d’un chauffage électrique ?

Les radiateurs électriques procurent certes un confort immédiat, mais découvrez les inconvénients qui pourraient peser sur votre choix de système de chauffage.

Parmi les systèmes de chauffage les plus plébiscités, nous trouvons le chauffage électrique. Facile à installer et à contrôler, les radiateurs électriques équipent de nombreuses maisons et d’appartements. L’Insee estime qu’environ 87 % des logements chauffés à l’électricité utilisent des radiateurs muraux. Ces radiateurs ont l’avantage d’être plutôt discrets, simples à utiliser, et nécessitent très peu d’entretien. Un petit dépoussiérage de temps à autre permet de conserver une meilleure efficacité. Pour optimiser leur rendement, il est également possible d’installer des réflecteurs de radiateurs. S’ils chauffent vite et procurent une chaleur satisfaisante, ils ont aussi de nombreux inconvénients avant de passer aux radiateurs électriques. On fait le tour de la question avec vous !

Inconvénient n° 1 : le prix de l’électricité !

C’est évidemment son principal inconvénient, vous vous en seriez douté ! Si le bois ou les pellets de bois restent aujourd’hui les moyens de chauffage les moins chers, ce n’est absolument pas le cas de l’électricité. Certains types de radiateurs sont vendus comme des appareils économes, or ce n’est pas la réalité ! Selon une étude réalisée par Effy en 2020, on estime le coût annuel d’un chauffage électrique pour une surface moyenne de 110 m² à environ 1 800 €. Avec les différentes augmentations des coûts de l’électricité, la facture pour 2024 dépassera allègrement les 2 000 € par an ! À titre de comparaison, pour la même surface avec un poêle à pellets, le coût sera de 958 € (hors installation) pour deux tonnes pour 100 m². Le prix actuel de la tonne étant en moyenne de 479 €.

Le cout de l'électricité augmente et pèse de plus en plus sur le budget.
Le cout de l’électricité augmente et pèse de plus en plus sur le budget. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Inconvénient n° 2 : la dépendance énergétique !

Vos radiateurs fonctionnent donc avec l’aide de votre compteur électrique, qui leur fournit l’énergie nécessaire à leur fonctionnement. Sans électricité, pas de chauffage et des subterfuges à prévoir en cas de longues coupures de courant (couverture, plaids, chauffage d’appoint, etc.). Le fait de dépendre du réseau électrique encourage aussi la production d’énergie fossile (l’électricité) et contribue donc au réchauffement climatique.

Inconvénient n° 3 : non adapté aux grandes surfaces !

Concrètement, les radiateurs électriques devraient être réservés aux petits espaces, comme les chambres ou les salles de bains. Pour les grands volumes, ce mode de chauffage coûte très cher, et ne produit pas une chaleur homogène, sauf en cas d’installation d’un système de redistribution de la chaleur.

Le chauffage électrique est plus adapté pour chauffer de petites surfaces.
Le chauffage électrique est plus adapté pour chauffer de petites surfaces. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Inconvénient n° 4 : assèchement de l’air intérieur !

Le chauffage électrique peut contribuer à l’assèchement de l’air dans un espace clos, ce phénomène étant principalement dû à la conversion de l’électricité en chaleur. En chauffant l’air, la capacité de celui-ci à retenir l’humidité augmente. Cependant, cela ne signifie pas que la quantité réelle d’humidité dans l’air a augmenté. En réalité, la concentration d’humidité relative diminue à mesure que la température augmente. Cela peut conduire à une sensation d’air sec.

Le chauffage électrique contribue à assécher l'air ambiant dans la pièce où il se situe.
Le chauffage électrique contribue à assécher l’air ambiant dans la pièce où il se situe. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Inconvénient n° 5 : aucune aide financière possible !

À l’heure actuelle, et notamment en référence aux arguments mentionnés en début d’article, le chauffage électrique par radiateurs en général, n’est pas considéré comme un chauffage écologique. Il est très énergivore et consomme une énergie fossile, donc polluante, hormis si vous possédez des panneaux solaires, éligibles eux, aux différentes aides de l’État. Quoi qu’il en soit, si l’on se contente d’une installation de radiateurs électriques de base, alors aucune aide de l’État ou des régions et des départements, ne viendra diminuer votre facture d’installation. Êtes-vous d’accord avec nos constatations ? Que représente votre budget « chauffage électrique » pour une année ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page