La révolution écologique en Allemagne a commencé avec ce tronçon d’autoroute électrique du côté de Francfort qui permet aux camions hybrides de moins polluer et de recharger leurs batteries sans arrêter de rouler

Le transport de marchandises par voies routières est sans doute le plus polluant des transports, mais également le plus utilisé notamment en Europe. On ne compte plus les camions qui transitent par l’Allemagne puis la France pour rejoindre l’Espagne ou le Portugal. Dans la région de Francfort en Allemagne, une autoroute électronique « eHighway » vient d’être inaugurée sur un tronçon de l’A5.

La Electrified Innovative Heavy Traffic on the Autobahn (ELITA) permet aux poids lourds hybrides de pouvoir recharger leurs batteries tout en roulant, réduisant ainsi l’utilisation du gas oil et par la même leur vitesse puisqu’ils ne peuvent dépasser les 90 km/h avec ce système. Un projet qui révolutionne le transport routier et qui devrait permettre à l’Allemagne de réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre.


A lire également : PlasticRoad, le plastique qui pollue les océans bientôt recyclé en routes


Concrètement, les camions hybrides peuvent s’accrocher à des rails électriques développant 670 volts CC. Leurs batteries sont ainsi rechargées pendant qu’ils roulent. Les camions doivent être équipés de barres conductrices sur le toit des cabines pour utiliser ce système. Une fois débranchés, ils peuvent continuer leur route de manière traditionnelle mais avec des batteries rechargées. Gain de temps, d’argent et réduction des émissions polluantes.

Le ministère des transports allemands indique vouloir équiper au moins 80 % de sa flotte nationale et offrir un réseau qui couvre la totalité du pays et notamment les villes ayant une ouverture maritime. Deux autres tronçons sont déjà en construction en Allemagne. Selon le ministère allemand des Transports, jusqu’à 80 % du trafic national de poids lourds pourrait bientôt être électrifié et sans émissions.

Si ce projet équipe peu à peu les autoroutes européennes (on peut toujours rêver !) il y a fort à parier que c’est une véritable révolution écologique qui commence avec cette « e-autoroute » ! Les projets d’une telle ampleur coûtent cher (14 millions d’euro pour le tronçon ouvert à Francfort) à mettre en place mais ils vont s’avérer indispensable pour protéger la planète… Avec ce nouveau réseau autoroutier, l’Allemagne espère réduire les émissions de gaz à effet de serre de 95% à l’aube de l’année 2050…C’est tout le bien que l’on souhaite à l’Europe !

Selon les informations du site curioctopus.fr
Photos de couverture De temp-64GTX / Shutterstock