Auto / Moto

Freeflow : ce kit de moteur de vélo électrique est si compact qu’il promet d’être invisible

Basée à East Kilbride, en Écosse, la start-up Freeflow Technologies a mis au point un moteur de VAE si discret que personne ne se rendra compte de sa présence. En effet, le dispositif a été conçu pour être installé dans le boitier de pédalier du vélo.

Distinguer un vélo électrique d’un modèle classique est chose facile. Pour ce faire, il suffit de constater la présence ou non d’un moteur électrique et d’une batterie. Effectivement, la plupart des VAE actuels possèdent un moteur de grande taille. Idem pour le bloc d’alimentation. Le constructeur écossais Freeflow Technologies veut quant à lui proposer quelque chose de différent. Il a développé un moteur de vélo électrique extrêmement compact destiné à être monté au niveau du boitier de pédalier.

Une puissance nominale de 250W

Contrairement à un moteur central classique, ce nouveau modèle mis au point par Freeflow Technologies promet donc d’être plus discret. Avec cet équipement, on aura du mal à faire la distinction entre un vélo traditionnel et un vélo électrique. En dépit de sa taille réduite, le dispositif possède une puissance nominale de 250 watts (290 watts crête). En pratique, le couple et l’autonomie varieront selon les spécifications du vélo sur lequel est installé le moteur, mais aussi du mode de conduite adopté par le cycliste. Néanmoins, la firme promet une vitesse allant jusqu’à 25 km/h.

Un vélo électrique équipé d'un moteur FreeFlow
Crédit photo : FreeFlow Technologies

Un poids plume

Comme le bloc d’entrainement, la batterie est tout aussi discrète. Elle a été conçue pour pouvoir être installée le long du tube diagonal du cadre du vélo. Sa capacité oscille entre 252 et 387 Wh. Selon Freeflow, le composant supporte jusqu’à plus de 1000 cycles de charge. Sur la balance, le moteur affiche entre 2,5 et 3,5 kg, en fonction des versions, contre entre 1,5 et 2,5 kg pour l’accumulateur. En plus de sa compacité, ce qui signifie qu’il est moins encombrant que les autres systèmes à moteur central, l’équipement développé par le constructeur écossais est donc suffisamment léger pour répondre aux exigences des cyclistes souhaitant se procurer un vélo poids plume.

À LIRE AUSSI :
Quelle est la réglementation en France pour les vélos électriques en 2022

Équipant un prototype de vélo électrique en bois

Il reste maintenant pour Freeflow à convaincre les fabricants de VAE d’adopter sa solution. Au cas où vous ne le sauriez pas encore, l’entreprise a été fondée en 2012. L’année dernière, elle a conclu un partenariat avec le fabricant britannique Twmpa Cycles. L’accord a permis à ce dernier de tester le système sur un prototype de vélo en bois. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la firme écossaise a intérêt à faire de son mieux pour séduire aussi bien les professionnels que les particuliers dans la mesure où la concurrence ne manque pas. Par exemple, le système Bikee Lightest pèse seulement 4 kg. Il est également possible de citer le Maxon Bikedrive Air de 3,5 kg ou encore le Ride 50 de 4,4 kg. Plus d’infos : freeflowtechnologies.com

Le moteur invisible freeflow
Crédit photo : FreeFlow Technologies
Un moteur électrique compacte et invisible
Crédit photo : FreeFlow Technologies

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page