Environnement

A quoi vont ressembler nos littoraux si le niveau de la mer monte de 1 à 5 mètres ?

La montée du niveau de la mer devient inévitable et changera totalement le paysage de nos villes de vacances préférées. Selon les différents scénarios, certaines villes disparaîtront totalement !

Le réchauffement climatique devient un réel fait de société devant lequel nous ne pouvons plus reculer. Les scientifiques affirment désormais que le niveau de la mer ne fait qu’augmenter. La seule chose que nous pouvons encore contrôler est le rythme de la montée du niveau de la mer.

Les villes les plus touchées par ce phénomène sont, bien entendu, les villes situées sur les côtes de notre hexagone. Mais pas seulement, toutes les régions costales du monde seront touchées par les effets du réchauffement climatique.

Comment les scientifiques visualisent-ils la montée du niveau de la mer ?

La montée du niveau de la mer est notamment dû à l’augmentation des températures sur Terre. Cette augmentation accélère la fonte des glaces aux pôles ce qui entraîne logiquement la montée du niveau de la mer. Ce qui influe sur le rythme et l’évolution de la montée des eaux est la vitesse de fonte des glaces. Et, par ailleurs, la quantité de gaz à effet de serre émis par les humains.

Tous ces facteurs permettent alors de calculer et de visualiser la montée du niveau de la mer et des océans. Les différents scénarios envisagés permettent néanmoins de prendre des mesures afin de freiner cette montée inévitable.

Grâce à leurs multiples études, les scientifiques et experts du climat sont dans la capacité de nous donner plusieurs indices sur l’évolution de cette montée des eaux. Dans un de leurs rapports, le GIEC de 2019 prévoyait notamment une augmentation de 43 centimètres d’ici à 2100 dans le meilleur des cas. Dans le pire des cas, le niveau de la mer devrait augmenter de 1,3 mètres en 2100.

Un autre de leurs rapports estime même que le niveau des mers et des océans augmenterait jusqu’à 5 mètres en 2300. Cependant, le rapport 2021 du GIEC semble plus pessimiste. Selon eux, un minimum de 50 centimètres d’augmentation d’ici la fin du siècle serait beaucoup plus probable.

Mais alors, à quoi ressemblerait nos villes côtières avec de telles augmentations du niveau de la mer ?

L’outil Climate Central lié à la carte « Water Level » permettent aujourd’hui de pouvoir observer les effets de cette augmentation du niveau de la mer. Afin de vous donner une idée de ces conséquences, faisons le tour des côtes françaises afin de comprendre l’urgence de la situation.

Avec 50 centimètres d’augmentation :

  • Pour la zone du Bassin d’Arcachon, une augmentation de 50 centimètres ferait disparaître l’Île aux Oiseaux ainsi que certaines plages du Cap-Ferret et de la partie Sud du Bassin :
  • Le paysage du Nord de la France, du côté de Deauville, quant à lui, changerait radicalement avec cette montée du niveau de la mer :
  • De retour sur la côte Atlantique, La Rochelle, elle aussi, changera fortement son paysage :
  • Pour finir, du côté de Cannes, la Croisette n’existera plus et Juan-les-Pins se verra dans l’obligation de décaler son port :
A quoi vont ressembler nos littoraux si le niveau de la mer monte de 1 à 5 mètres ?
La Rochelle. Crédit photo : Climate Central

Avec 1 mètre d’augmentation :

  • Nous nous retrouvons sur le Bassin d’Arcachon où Teste-de-Buch et Gujan-Mestras auront totalement disparus :
  • Le Mont Saint-Michel sera également très impacté par la montée du niveau de la mer qui changerait inexorablement de paysage :
A quoi vont ressembler nos littoraux si le niveau de la mer monte de 1 à 5 mètres ?
Mont Saint Michel. Crédit photo : Climate Central

Avec 3 mètres d’augmentation :

  • De retour sur le Bassin d’Arcachon, sa taille aura réellement diminué de tel que la meilleure plage de la région sera désormais celle de Biganos dans l’ancien centre-ville :
  • A La Rochelle, l’Île d’Oléron aura totalement disparu et la ligne de côte de la région aura reculé de plusieurs kilomètres :
  • Quant au Nord de la France, les plages préférées des Français telles que Deauville, Trouville et Cabourg auront disparus. La ville et le port du Havre, eux, seront déjà sous l’eau depuis un petit moment.
  • Arrivé à Cannes, son Festival reconnu dans le monde entier ne sera plus possible :
A quoi vont ressembler nos littoraux si le niveau de la mer monte de 1 à 5 mètres ?
La Rochelle. Crédit photo : Climate Central

Avec 5 mètres d’augmentation :

  • Avec une augmentation de 5 mètres, du côté du Bassin d’Arcachon, Lège-Cap-Ferret se retrouvera totalement sous l’eau :
A quoi vont ressembler nos littoraux si le niveau de la mer monte de 1 à 5 mètres ?
Lège-Cap-Ferret. Climate Central

Encore plus impressionnant, d’ici 2300, la Seine se jettera dans la Manche mais beaucoup plus près de Paris, vers Rouen. Pour rappel, la Seine se jette aujourd’hui dans la mer du Havre à plus de 70 kilomètres de Rouen.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
parissecret.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

6 commentaires

  1. La photo en haut pour illustrer l’article c’est 30m de haut et c’est prévu pour l’an 4000, faudrait peut être pas se foutre de la gueule du monde

  2. La planète a eu toutes les période de réchauffement et glaciation.. Ou est le changement ??? Les montagnes sont “sorties de terre” tout est en mouvement et C est normale les peuples se déplaceront… Le problème c’est la surpopulatio… Je n’ai aucune crainte…..

  3. 5e ligne du texte :
    “Mais pas seulement, toutes les régions costales du monde seront touchées par les effets du réchauffement climatique.”
    Trop mignon, les régions costales ! On parle là d’avoir de l’eau jusqu’au nombril … Les régions côtières correspondent mieux à la réalité du climat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page