Les îles Lofoten en Norvège, joyau de ce pays scandinave regorgent de pétrole dans leurs sous-sols ! Pourtant le gouvernement a décidé de ne pas l’extraire pour préserver ces îles …

On sait que l’industrie pétrolière et notamment l’extraction de l’or noir peut faire basculer un pays tout entier dans l’opulence et la richesse. Les pays des Emirats Arabes Unis comme Dubaï peuvent en témoigner.

En Europe la Norvège pourrait disposer d’une réserve de pétrole équivalente à trois milliards de barils de pétrole (on vous laisse faire le calcul en fonction du prix du baril). Pourtant cette réserve se situant dans l’un des plus beaux endroits du pays, les îles de Lofoten, les députés ont voté contre l’exploitation de ce lieu unique et magique !


A lire aussi : On a retrouvé du plastique dans les œufs des oiseaux en Arctique


La conscience écologique de la Norvège est telle qu’ils sont prêts à renoncer à une énorme manne financière… On ne peut qu’applaudir ! Le site d’informations Ulyces nous apprend que cette décision a fait l’effet d’une bombe chez les industriels pétroliers qui voient là s’envoler quelques milliards d’euros de leurs projets.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Connaissez vous le No Soap ? Ce mouvement qui consiste à ne plus utiliser ni savon ni shampoing

Vidéo : Norvège : Destination les îles Lofoten avec Atalante

Le Parti Travailliste a en effet retiré son aval en avril 2019 et au Parlement, une majorité de députés de tous bords s’opposent à ce projet de forage dans les îles Lofoten. La Norvège entend exploiter des ressources naturelles plus « propres » que le pétrole et surtout préserver son environnement naturel des dégâts que pourraient faire une exploitation pétrolière à cet endroit.

Les industriels font grise mine mais cette décision politique sera pourtant la conduite à tenir pour le futur. Les pays scandinaves sont très engagés pour l’écologie, n’oublions pas que c’est le pays qui recycle le plus de bouteilles plastiques avec 97% ! Un gouvernement qui renonce à une aubaine financière au profit d’une sauvegarde du paysage et de l’écologie, certains pourraient peut-être en prendre de la graine non ?

Photo de couverture de Andrey Armyagov / Shutterstock