La maison serre suédoise, une habitation écologique et durable, sans climatisation ni chauffage

Les maisons serres suédoises, une avancée exceptionnelle dans la construction écologique. Vivez sans chauffage, cultivez un potager luxuriant et transformez votre vie en un équilibre parfait avec la nature.

Imaginez une maison qui vous permettrait de ne pas utiliser de chauffage, et de profiter de végétation luxuriante et nourricière toute l’année. Ce concept d’habitation existe, ce sont les « maisons serres », de plus en plus tendance devant le dérèglement climatique et la hausse des coûts des énergies fossiles. En Suède, les maisons serres, appelées Naturhus, révolutionnent le paysage de l’habitat écologique. Une véritable avancée dans le domaine de la construction, qui demande cependant quelques aménagements et concessions. Découvrez comment ces habitations, recouvertes de vastes serres, permettent de vivre sans chauffage, même par des températures négatives, pour une nouvelle vie durable, économique et écologique.

Les « Naturhus » suédoises

C’est un mode de vie totalement inédit qui s’offre aux habitants de ce type de maison. À l’est de la Suède, Roja Brimalm et son mari ont adopté le concept de la “Naturhus” depuis deux ans. Leur immense maison de 400 m² intègre une serre géante qui transforme leur salon en potager luxuriant. Dans cette maison, il faut accepter de vivre en connexion totale avec la nature, l’étage étant une véranda spacieuse où les plantes sont reines ! Pour les propriétaires qui assurent ne jamais allumer le chauffage, le climat dans leur maison est semblable à celui du nord de l’Italie alors que la Suède fait partie des pays les plus froids d’Europe.

Une maison serre Suédoise.
Une maison serre suédoise. Crédit photo : Greenhouse Living

Les maisons serres, d’où viennent-elles ?

Nous resterons en Suède, pays d’origine des maisons serres qui ont été inventées dans les années 70 par l’architecte suédois Bengt Warne. Il imagine alors ce qu’il appelle la Nature House. Cependant, les coûts de construction la cantonnent à l’état de projet, malgré ses avantages écologiques et économiques considérables. Depuis quelques années, les maisons serres se multiplient dans certains pays d’Europe du Nord comme les Pays-Bas, la Belgique et la Suède évidemment. Des pays très ancrés dans la préservation de l’environnement, incitant leurs habitants à construire des maisons autosuffisantes ou écologiques.

Une Nature House, qu’est-ce que c’est ?

Puisqu’elle ne nécessite pas de chauffage, elle est bien sûr conçue de manière bioclimatique. Dans les faits, la Nature House utilise une structure à double enveloppe, composée d’une maison principale et d’une grande serre en verre, garantissant une protection contre les rigueurs de l’hiver. L’objectif est d’harmoniser avec les cycles naturels, profitant du soleil pour maintenir une chaleur constante. Même par température négative à l’extérieur, la température intérieure peut excéder de 15 à 20 °C. Les maisons serres favorisent ainsi la création de jardins potagers et une production de légumes toute l’année.

Le chantier de construction de la partie habitation.
Le chantier de construction de la partie habitation. Crédit photo : Greenhouse Living

Une construction bioclimatique et autosuffisante

Pour que la maison soit autosuffisante, la structure est généralement composée d’une ossature en laine de bois ou aluminium, recouverte de verre feuilleté résistant. Les toits des serres intègrent des panneaux solaires pour couvrir les besoins en électricité et eau chaude. Avec un potager d’intérieur, la récupération des eaux usées contribue à l’arrosage des plantes. Cependant, une vigilance est nécessaire pour éviter les températures excessives en été.

Une véranda à l'étage où l'on peut faire pousser des plantes.
Une véranda à l’étage où l’on peut faire pousser des plantes. Crédit photo : Greenhouse Living

Combien coûte une maison serre ?

Elles sont encore peu répandues et l’investissement est donc plus élevé. De plus, il existe très peu de constructeurs chevronnés pour ce type de maison. Le coût d’une maison serre varie en fonction de divers paramètres, mais il est en moyenne 30 % plus élevé que celui d’une maison traditionnelle. Cependant, le coût plus élevé de la construction est rapidement amorti par le fait que les factures de chauffage et d’électricité soient réduites à néant. De plus, les jardins intérieurs, potagers et fruitiers permettent une certaine autosuffisance alimentaire qui évite les achats à l’extérieur. Vous pouvez retrouver l’un des rares constructeurs de maison serre ici : Greenhouseliving.se. Que pensez-vous de ces maisons serres ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Tf1info.frLeroymerlin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page