Lifestyle

Dordogne : cette maison géonef (earthship) est autosuffisante en énergie et en fruits et légumes

un livre qui raconte comment un couple a décidé de tout plaquer pour construire une maison earthship en Dordogne; une petite bible pour tous les futurs autoconstructeurs: on vous parle de La maison magique - Earthship, l'habitat autonome du nouveau monde !

Imaginez une maison autonome nichée au cœur du beau département de la Dordogne, entourée de nature, d’animaux et du gazouillis des oiseaux ! C’est probablement ce que se sont imaginé Pauline Massart et Benjamin Adler, un couple vivant à Los Angeles, qui un beau jour de 2014, a décidé de revenir en France pour construire une « Earthship », ou géonef en français dans le texte. Ce projet un peu fou, ils l’ont imaginé alors qu’elle était directrice marketing et lui, journaliste… En apprenant l’existence de ces maisons autonomes, ils se sont dit que ce concept était fait pour eux. Et en 2017, ils ont emménagé dans leur « Maison Magique » situé à Biras, en Dordogne… Depuis, ils ont en fait un superbe livre, qui donne envie à tous les novices de se lancer dans cette magnifique aventure ! Présentation.

C’est quoi une maison earthship?

Littéralement, une earthship est un vaisseau terrien, ou une maison qui utilise un maximum de ressources naturelles jusqu’à devenir autonome, ou autosuffisante. Concrètement, Pauline et Benjamin utilisent le soleil pour l’électricité et le chauffage de l’eau, et une serre tout autour de la maison pour garder la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Pour l’isolation, ils ont choisi un mur de pneus recyclés à l’arrière de la maison, qui sert de masse thermique. Le système d’aération est assuré par des « puits canadiens » qui permettent de garder la fraîcheur.

La famille devant leur maison heartship
Crédit photo : © Kevin Quideau
L'intérieur de maison heartship
Crédit photo : © Pauline Massart

Un puits canadien étant un système qui “consiste à faire passer, avant qu’il ne pénètre dans la maison, une partie de l’air neuf de renouvellement d’air hygiénique par des tuyaux enterrés dans le sol, à une profondeur de l’ordre de 1.5 mètre”. Grâce à ces systèmes ingénieux, ils parviennent à conserver sans chauffage externe une température située entre 18 et 22°C toute l’année.

À LIRE AUSSI :
Plusieurs entreprises se lancent aujourd'hui dans la construction de maison de hobbit

Comment ont-ils construit leur maison magique ?

Cet éco-habitat fonctionne sur trois grands principes :

  • Réutiliser,
  • Mutualiser,
  • Recycler.

C’est donc en respectant ces bases que le couple a construit sa maison. Pour ce faire, ils ont commencé par construire une maison semi-enterrée, fabriquée avec des matériaux de récupération comme des pneus, des canettes ou du verre. Grâce à la serre qui entoure la maison, les propriétaires sont également autosuffisants en nourriture. La totalité des végétaux consommés proviennent de leurs cultures intérieures et extérieures.

Une maison Earthship
Crédit photo : © Kevin Quideau
La famille sur un hamac
Crédit photo : © Kevin Quideau

Le livre de leur histoire

Mutualiser, c’est aussi prodiguer des conseils à ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure d’une earthship. Sans rien cacher, Pauline et Benjamin racontent la construction, mais également les obstacles administratifs et financiers qui ont jalonné leur chemin… Ils racontent aussi les superbes rencontres qu’ils ont pu faire grâce à leur projet un peu fou ! Mais surtout, face au réchauffement climatique, le couple propose dans ce livre des solutions concrètes pour l’éco-habitat de demain. En partageant leurs expériences, et les conseils qui leur ont parfois manqué, ils espèrent convertir de nombreuses personnes à ce nouveau mode d’habitat alternatif qui préserve la nature et la débarrasse de certains de ses déchets ! Un livre à lire absolument si vous envisagez de passer en mode earthship, ou simplement pour découvrir la jolie histoire de Pauline et de Benjamin !

La couverture du livre "La maison Magique"

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Source
Vert.eco

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page