Environnement

Bordeaux, Nice, Anglet : à quoi vont ressembler ces villes françaises après la montée des eaux ?

Si le réchauffement climatique continue à prendre de l'ampleur, les conséquences auxquelles nous devrons faire face sont alarmantes. Certaines villes verraient leur paysage totalement transformé !

Le phénomène de la montée des eaux devient de plus en plus préoccupant pour les scientifiques. A l’heure où le niveau des mers et des océans ne cesse d’accroître, les conséquences peuvent être désastreuses pour notre planète.

Plus inquiétant encore, même en limitant le réchauffement climatique, le niveau des mers augmentera pendant des siècles. A quelques jours de la COP26, des scientifiques ont écrit que 200 millions de citadins supplémentaires se verraient affectés par des inondations si la planète se réchauffe d’un demi-degré de plus.

Afin d’estimer quelles seront les villes affectées, des scientifiques américains et allemands ont procédé à deux simulations: la première est celle d’un monde respectant l’accord de Paris pour le climat. La seconde, un autre monde qui laisserait le réchauffement climatique s’aggraver jusqu’à +4°C.

Le niveau de la mer augmenterait de près de 3 mètres

D’après les récentes estimations, le niveau des mers et des océans devrait augmenter jusqu’à la fin du siècle et irait d’un demi-mètre à moins d’un mètre. Cependant, le phénomène pourrait bien se poursuivre après 2100 en raison du réchauffement des eaux et de la fonte des glaces. En effet, quelque soit la vitesse de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le climat continuera à se réchauffer.

Réchauffement climatique : la Terre devient plus sombre et ce n'est pas une bonne nouvelle

Selon Ben Strauss, président et chef des chercheurs de l’organisation indépendante des journalistes et scientifiques Climate Central, deux possibilités s’offrent à nous: la première est d’aider les cent prochaines générations en agissant contre le réchauffement climatique; la deuxième possibilité est de trahir ces générations en restant passif face à ce phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur.

Différents scénarios de réchauffement climatique sont comparés sur le site de Climate Central. Le premier scénario est un réchauffement climatique respectant l’accord de Paris, qui va de +1,5°C à +2°C. Le second quant à lui, est celui correspondant à la situation actuelle, allant de +3°C à +4°C.

Les conséquences de ces différents scénarios sont observables pour les villes de Bordeaux, Nice et Anglet. De plus, une carte Google maps est régulièrement mise à jour prenant en compte la montée des eaux en France et également dans le monde pour le scénario respectant l’accord de Paris.

Ce à quoi ressembleraient les différentes villes avec le réchauffement climatique actuel

Bordeau (France)

Pour la ville de Bordeaux, nous pouvons visualiser la zone du monument aux Girondins ainsi que celle de la cathédrale Primatiale Saint-André de Bordeaux :

Voici les deux premières villes à devenir inhabitables à cause du réchauffement climatique !

Nice (France)

A Nice, voici ce à quoi ressemblera la zone de la cathédrale Sainte-Réparate :

Anglet (France)

Du côté d’Anglet, c’est la zone des Cavaliers qu’on peut visualiser :

Séville (Espagne)

Plusieurs simulations pour différentes villes étrangères sont également disponibles. Parmi ces villes, nous pouvons observer à Londres le Buckingham Palace totalement sous les eaux, ainsi que la Plaza d’Espana de Séville en Espagne :

Dubai

Le paysage de la ville de Dubaï serait également bien différent de celui que nous connaissons actuellement :

Cependant, les moyens mis en place afin de faire face à ces risques ne sont pas pris en compte par les différentes simulations; des ouvrages de défense tels que des digues ou des pompes pourraient changer la donne.

En résumé, si le réchauffement climatique reste tel qu’il est actuellement, 7,6% de la population se retrouverait menacé. Néanmoins, avec un réchauffement climatique de +4°C, ce serait 14% de la population mondiale qui devra faire face à ce phénomène. Il faut donc agir le plus vite possible afin d’atténuer les conséquences du réchauffement climatique.

Via
huffingtonpost.fr
Source
climatecentral.org

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page