Environnement

Inde : cette entreprise fabrique du papier artisanal à partir de déchets plastiques

La Khadi and Village Industries Commission (KVIC) recycle les déchets plastiques pour fabriquer du papier artisanal. L’organisation étatique a récemment obtenu un brevet pour son invention.

La pollution par le plastique a pris une ampleur dramatique en Inde: la consommation de plastique a connu une très forte hausse ces dernières années, et la tendance se poursuit. Les foyers indiens utilisent beaucoup les emballages en plastique afin de simplifier leur quotidien, car le matériau est léger et offre une résistance supérieure à celle des emballages en papier.

Seul souci, le plastique peut prendre jusqu’à 1 000 ans à se dégrader dans la nature. Chaque année, les villes indiennes sont envahies par des centaines de milliers de tonnes de déchets plastiques. Les autorités prennent des mesures draconiennes pour lutter contre le fléau, mais cela ne suffit pas.

Du plastique pour faire du papier recyclable

Alors qu’il ne s’agit pas de sa mission principale, la KVIC participe activement à la lutte contre cette forme de pollution. L’organisation – contrôlée par le ministère indien des Micro, Petites et Moyennes Entreprises – s’est engagée à récupérer les déchets plastiques pour en faire du papier artisanal. L’initiative a débuté en 2018 dans le cadre du projet REPLAN – Reduce Plastic from Nature (traduction: “réduire le plastique dans la nature”).

Chimie verte : des scientifiques transforment des déchets plastiques en arôme de vanille

Le processus de fabrication débute avec la déstructuration et la dégradation des déchets, puis le plastique transformé est mélangé à de la pâte à papier. La fabrication utilise également un tissu spécifique indien en coton appelé Khadi. Précisions que la KVIC a pour mission de développer les activités artisanales en lien avec ce textile.

Cette méthode unique en son genre utilise à la fois du polyéthylène à haute et basse densité; cela permet de renforcer la résistance du papier et de réduire de 34 % le coût de fabrication. À noter que le papier artisanal obtenu est entièrement recyclable et respectueux de l’environnement.

Des milliers de sites de production

Selon l’agence de presse indienne ANI, la KVIC a implanté près de 2 640 sites de production de son papier artisanal à base de plastique; ils permettent chaque année de traiter environ 3 000 tonnes de déchets. L’initiative ne constitue pas uniquement une solution contre la pollution par le plastique: elle crée également de l’emploi. Le projet nécessite toutefois une main-d’œuvre conséquente pour la collecte, le nettoyage et le traitement des déchets.

Inde : cette entreprise fabrique du papier artisanal à partir des déchets plastiques
Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Alba_alioth

Le papier artisanal possède de nombreuses applications: il sert notamment à fabriquer des sacs à emporter, des emballages, des enveloppes ou encore des porte-documents. L’organisation gouvernementale réfléchit désormais à des projets de formation pour les entrepreneurs, afin de transmettre le processus de fabrication. À noter qu’elle a vendu plus de 1,3 million d’unités rien que pour ses sacs à emporter; l’activité est ainsi en mesure de générer un chiffre d’affaires intéressant.

Mattel : des Barbies fabriquées avec 90% de plastiques ramassés dans les Océans

Un papier innovant désormais breveté

L’utilisation du plastique pour fabriquer du papier n’est pas un concept totalement nouveau. Néanmoins, la méthode de fabrication de la Khadi and Village Industries Commission est unique. De ce fait, l’organisation gouvernementale a déposé une demande de brevet pour son invention, et celle-ci a été validée le 2 août dernier par le bureau indien des brevets.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page