Environnement

Inde : les tortues de mer réinvestissent les plages et c’est magnifique !

Alors que les humains sont confinés, les animaux reprennent leurs droits originels ! 60 millions de bébés tortues pourraient voir le jour en Inde dans quelques semaines... Merci l'épidémie pour ces tortues menacées !

L’Inde compte 1.3 milliards d’habitants, tous confinés à l’heure actuelle ! Comme dans tous les pays du monde, l’économie est arrêtée, la pollution aussi et la Nature reprend peu à peu ses droits. En Inde, ce sont les tortues qui peuvent désormais marcher tranquillement sur les plages de l’Etat d’Odisha dans l’est de l’Inde !

Mais surtout, elles peuvent pondre en toute tranquillité, ce qui n’est pas le cas habituellement. Résultat : elles auraient pondu près de 60 millions d’œufs ! Les tortues souvent menacées voient certainement là une superbe opportunité d’assurer la pérennité de leur espèce… Surpopulation « tortuesque » à venir ou juste retour à la normale ?

Habituellement, les tortues de mer sont vulnérables. Menacées par la pollution des océans, elles absorbent bien trop souvent des plastiques qui les tuent ! Alors que l’année dernière, aucune n’avait pondu sur la plage de Rushikulya, cette année, elles sont des milliers à avoir fait le déplacement. Probablement ravies de jouir de cet espace inespéré !

Et le mieux dans tout ça, c’est qu’avec le confinement, les touristes ne viennent pas non plus faire le « cliché du siècle ». Les braconniers aussi sont confinés et les tortues ne vont pas s’en plaindre ! La plage de Gahirmatha sert aussi d’aire d’accueil pour les tortues de mer cette année. Les associations animales veillent à ce qu’elles ne soient pas dérangées. Si tous les oeufs parviennent à maturité, la terre devrait se repeupler de millions de bébés tortues… Une belle nouvelle pour ces animaux magnifiques, des rescapés du coronavirus en quelques sortes !

Cette épidémie ouvre des perspectives aux animaux, c’est un fait mais peut-être devrions nous prendre conscience du peu de place qu’ils ont quand nous, humains, vivons notre vie ! A méditer pour l’après peut-être ?

Photo d’illustration De EKTA CHAURASIA / Shutterstock

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page