Environnement

Voilà pourquoi il ne faut jamais offrir des roses a la Saint Valentin

Ah les jolies roses que voilà... Un cadeau parfait pour la Saint-Valentin ? Que nenni, découvrez les trop nombreux mauvais côtés de ces roses importées d'Afrique ou d'Amérique du Sud... Soyez imaginatifs, personne ne vous en voudra !

Demain, jour de Saint-Valentin… Fête des amoureux ou fête commerciale nous vous laisserons juger… Et évidemment Saint-Valentin rime avec roses ou fleurs à offrir à sa dulcinée… A moins que vous n’offriez des roses directement cueillies au jardin, sachez que les acheter chez un fleuriste est une très mauvaise idée !

Vous ferez peut-être plaisir à l’élu(e) mais beaucoup moins à la planète ! Une Saint Valentin ne se dit pas forcément « avec des fleurs » … Il y a des dizaines de manières de faire plaisir sans polluer la planète ! Voici quelques chiffres qui devraient vous faire passer l’envie d’offrir des roses !

A LIRE AUSSI :
Comment adopter (et aider) les abeilles sauvages avec un nichoir à insectes

En France chaque année, 660 millions de roses se vendent pour la Fête des Mères, la Saint Valentin ou les fêtes de Noël ! 660 millions de roses importées de pays lointains comme le Kenya (36%), l’Ethiopie (15%) ou encore l’Equateur ou la Colombie ! Sur les 660 millions, seuls 190 millions de roses sont de production française ! Une rose parcourt donc 10 000 km en avion pour arriver jusqu’à nos vases de porcelaine ! Nous vous laissons imaginer l’empreinte carbone de ces voyages !

Les roses importées ne sont évidemment pas issues de l’agriculture biologiques… On ne dénombre pas moins de 49 substances chimiques par bouquet ! Pesticides, engrais, conservateurs, certains sont même interdits dans notre pays. Bien sûr un bouquet ne présente pas de danger pour la santé, mais ce n’est pas vraiment très naturel non plus !

Les roses européennes ne voyagent pas par avion mais se cultivent sous serre. Elles rejettent donc 6 fois plus de dioxyde de carbone que les roses importées… Et il faut compter 7 à 13 litres d’eau pour obtenir une seule fleur !

Si malgré tout, les fleurs restent incontournables pour cette Saint-Valentin optez pour le label « Fleurs de France » garant d’une croissance éco-responsable. Il est un peu tôt pour cueillir celles du jardin, mais un joli bouquet de jonquilles sauvages et quelques chocolats peuvent largement compenser les roses polluantes et nocives… Avouons qu’en plus c’est quand même trop classique d’offrir une rose rouge non… Faites preuve d’un peu plus d’imagination… écologique !

Photo de couverture PongMoji / Shutterstock

Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer