Une nouvelle technique peu onéreuse, 100% écologique et facile à installer devrait permettre l’accès à l’eau potable aux populations reculées du monde.

Lors de l’édition 2016 du concours XPrize qui propose chaque année un concours mondial ouvert aux chercheurs et scientifiques dans le but d’apporter des bienfaits à l’Humanité, le sujet  était « l’air ambiant comme source d’eau potable ».

Des chercheurs californiens ont donc mis au point une invention qui va permettre de transformer l’air en eau potable sans aucun rejet de carbone. Une aubaine pour certaines régions du monde où  le manque d’eau potable empêche les populations de se nourrir correctement et d’exploiter les sols pour des cultures maraîchères par exemple. Un joli projet écologique qui mérite d’être exploité.

L’objectif de ce projet est de pouvoir extraire 2000 l d’eau chaque jour de l’air ambiant, sans dépasser le prix de 2 centimes le litre d’eau et avec une énergie propre… Cela en fait un ambitieux projet avec de nombreux paramètres à prendre en compte. L’équipe responsable du projet a donc mis en place un système appelé WEDEW (Wood to Energy Deployed Water).


A lire également :


Le fonctionnement de cet appareil est finalement assez simple. Il se présente comme un énorme container dans lequel l’air chaud va entrer en contact avec l’air froid. La condensation ainsi provoquée va former des gouttelettes qui seront récupérées et potables. A l’origine du projet, le container devait être alimenté électriquement mais du coup, l’une des conditions de non rejet de carbone n’était pas respectée. Ils ont alors mis au point un gazéificateur de biomasse qui permet d’utiliser des matières premières disponibles sur place comme coquilles de coco ou bois pour chauffer l’air du container et provoquer le processus de condensation, un peu à la manière des nuages qui se forment et provoquent la pluie.

Le procédé pourra même être adapté avec des batteries solaires dans les régions plus désertiques où les matières premières peuvent être inexistantes. De plus, le produit de la combustion du bois ou de la coco utilisée pour fabriquer de l’eau potable peut ensuite être utilisée en épandage sur les cultures pour fertiliser les terres et la croissance des plantations.

Enfin ce procédé ne nécessitant aucune infrastructure particulière ni aménagement, il peut être installé n’importe où en quelques heures. Il suffit d’acheminer le container pour commencer à transformer l’air en eau potable. Une magnifique idée qui devrait être permettre à des populations reculées d’avoir de l’eau potable par d’autres moyens que les puits parfois compliqués à mettre en place.

Source : cnetfrance.fr

138 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1