Ce « béton de bois » structurel à bilan carbone négatif pourrait révolutionner le monde de la construction 

Une société iséroise a récemment développé un matériau étonnant au bilan carbone négatif: le béton de bois. Considérablement moins polluant que le ciment, le groupe Lafarge a carrément décidé d'investir dans sa production.

Le réchauffement climatique devient une problématique au cœur de tous les débats. Ce phénomène prend, de jour en jour, un peu plus d’ampleur, et devenir irréversible d’ici quelques années. Agir en faveur de l’environnement et réduire les émissions de gaz à effet de serre devient impératif !

Afin de tenter d’atténuer les conséquences du réchauffement climatique, des entreprises multiplient les actions en faveur de l’environnement. C’est notamment le cas d’une entreprise qui se situe en Isère; celle-ci vient de développer le premier « béton de bois ».

Une innovation dans le monde de la construction : le béton de bois

Afin de réduire la pollution produite par les constructions à base de ciment, une entreprise située à Beaurepaire vient de développer un béton révolutionnaire. Avec son bilan carbone négatif, le béton de bois est bien parti pour devenir le matériau essentiel à la construction. C’est dans le Nord-Isère que ce tout nouveau matériau est né. Une entreprise du nom de CCB (Carbon Capture Buildings) Greentech vient de changer le monde de la construction. Récemment, la société est parvenue à allier le béton et le bois afin de créer un béton possédant un bilan carbone négatif.

« Le béton de bois est réalisé avec un mélange innovant composé d’eau, de plaquettes de bois broyées certifiées PEFC provenant de forêts régionales et d’un ciment qui assure résistance et durabilité. » explique l’entreprise sur son site officiel.

Eglise Evangélique
Eglise Evangélique. Crédit photo : CCB Greentech

Le nouveau matériau de construction se compose à 90% de bois et 10% de béton. De ce fait, la pollution de ce matériau est diminuée par rapport à celle du béton que nous connaissons. Après dix longues années de recherches, l’entreprise CCB Greentech vient d’annoncer la réussite de l’alliage du bois et du béton pour un nouveau matériau nommé TimberRoc. Et cette innovation a déjà retenu l’attention du groupe Lafarge qui souhaite investir dans sa production.

Le TimberRoc, produit avec du bois isérois

Le TimberRoc requiert toutes les conditions nécessaires pour prétendre être un matériau 100% écologique. Outre sa composition, il est produit avec le bois de la région. Pour autant, sa composition reste un mystère: l’entreprise CCB Greentech souhaite garder le secret de cette alliage de béton et de bois puisque celui-ci fait tout son succès, et lui permet notamment d’être certifié zéro carbone !

Cette production avec du bois de proximité lui offre un bilan carbone négatif très intéressant pour l’avenir du monde de la construction. Laurent Noca, co-fondateur de l’entreprise CCB Greentech explique que le matériau se développe à partir du mécanisme de la photosynthèse. « Un arbre sain va capter du dioxyde de carbone pendant sa croissance. Nous emprisonnons ce carbone dans le béton de bois sur un temps long, ce qui nous permet d’avoir ce bilan carbone négatif. » déclare-t-il.

Une innovation très intéressante pour le groupe Lafarge

Le nouveau matériau TimberRoc se présente sous la forme de panneau de béton de bois? qui s’assemblent avec une facilité incroyable. Mais ce n’est pas tout ! Le bois, considéré comme un excellent isolant, offre à ce nouveau béton une caractéristique non négligeable : la légèreté. En effet, le béton de bois serait jusqu’à trois fois plus léger que le béton traditionnel.

Ce matériau révolutionnaire a déjà été utilisé pour la construction d’une soixantaine de bâtiments. Mais l’entreprise CCB Greentech ne compte bien entendu pas s’arrêter là ! Selon le co-fondateur de la société, la production devrait bientôt passer à un stade supérieur. D’ici 2022, l’entreprise devrait lourdement investir dans son matériau phare qui a attiré la curiosité d’une autre société. En effet, le groupe Lafarge vient d’entrer dans le capital de la société CCB Greentech, à sa plus grande surprise. Et le groupe cimentier souhaite d’ores et déjà investir dans le tout nouveau béton de bois, ce qui laisse présager un bel avenir pour ses créateurs, et pour la planète !

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
france3-regions.francetvinfo.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

2 commentaires

  1. Bonjour, je n’arrive pas à comprendre comment ce matériau à base de bois pourrait avoir un facteur d’émission négatif…
    Utilisateur régulier du bilan carbone, je suis preneur d’informations complémentaires, et je ne comprends pas les arguments qui nous sont présentés.
    Salutations

  2. C’est biean beau de voiloir développer ce genre de matériau pour être écolo, mais il faudrait aussi penser à arrêter de construire à tout va et rénover l’actuel. C’est la grosse différence entre « efficacité » et « sobriété ». L’efficacité toute seule, ça ne marche pas.
    Attention à ce qu’on vous raconte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page