Innovation

Ce poulailler solaire se déplace seul pour offrir une “meilleure vie et de frais pâturages” aux poules d’élevage

Un poulailler solaire robotisé pour permettre un déplacement facile, une plus grande liberté pour les poulets et la régénération des sols, c'est l'étonnant projet de PasturBird !

La viande de volaille est la plus consommée au monde devant le porc, le bœuf et l’agneau… La consommation moyenne mondiale de poulet par habitant est de 12.8 kilos, avec trois pays, qui, eux en consomment plus de 30 kilos par an et par habitant : l’Irlande, le Portugal et l’Espagne. Et ces poules destinées à la consommation sont parfois élevées dans des conditions plus que difficiles… Aux Etats-Unis l’un des plus gros producteurs de volaille américain, Pasturbird, a décidé d’offrir une « meilleure vie » à ses poules d’élevage… L’entreprise invente un poulailler robotisé à énergie solaire qui se déplace pour favoriser l’agriculture régénérative. Présentation.

Le poulailler solaire c’est quoi ?

Il s’appelle Automated Range Coop (ARC), c’est une sorte de grande grange sans plancher qui roule chaque jour sur une courte distance et qui permet aux poulets à l’intérieur de s’épanouir dans des pâturages frais. D’après Pasturbird, ce poulailler 2.0 a été développé en collaboration avec des scientifiques de la NASA qui travaillent habituellement sur les fusées. Quant aux investissements nécessaires à la création, c’est Perdue Farms, propriétaire de PastureBird depuis 2019 et l’une des plus grandes entreprises agricoles américaines, qui a mis la main au porte-monnaie ! L’ARC est entièrement alimenté par l’énergie solaire, et ses roues motorisées peuvent gérer la plupart des sols naturels… En cas de choc avec une pierre ou un débris, la structure souple absorbe l’impact. La structure possède des portes et fenêtres, ce qui permet aux volailles de se déplacer librement dans l’espace.

Le poulailler Pasturebird vu de dessus
Crédit photo : Pasturebird

L’Automated Range Coop pourquoi faire ?

Pasturebird pratique ce que l’on appelle l’élevage au pâturage, c’est-à-dire que les animaux ne sont pas vraiment élevés en liberté mais ont un accès continu à l’extérieur… En déplaçant les espaces de pâturages, cela permet deux choses :

  • Un espace de pâturage toujours vert et frais pour les poulets;
  • Une amélioration de la santé des sols qui peuvent se régénérer lorsque les poulets gambadent ailleurs !
À LIRE AUSSI :
Des "fondus d'OVNIS" construisent un poulailler en forme de soucoupe volante

Dans ces élevages au pâturage, les granges amovibles sont toujours déplacées manuellement. Chaque poulailler contient environ 80 poulets et il faut à chaque fois 15 minutes et plusieurs personnes pour les déplacer et nourrir les volailles. Le poulailler robotisé, lui, offre une surface de 700 m² et peut contenir 6000 poulets, qu’il pourra déplacer en 5 minutes seulement et en appuyant sur un simple bouton. Le poulailler sans sol permettra donc aux poules de s’épanouir dans des pâturages frais et de se déplacer librement. Pasturebird appelle cela “une perturbation majeure et indispensable de l’agriculture animale” qui “a complètement changé la façon dont les poulets peuvent – et doivent – être élevés“.

Le poulailler Pasturebird
Crédit photo : Pasturebird

Révolutionner un système ancien

Pour la direction de Pasturebird, les équipements actuels datent des années 40 quand la demande de volaille à très bas prix était la norme… Aujourd’hui, la plupart des poulets, qu’ils soient biologiques ou de plein air, sont élevés dans des granges fixes à environnement contrôlé. Le poulailler robotisé serait donc un moyen efficace et rentable d’héberger des milliers de poulets, tout en leur apportant l’eau, la nourriture mais surtout un climat approprié à l’élevage intensif. De plus, comme nous vous l’avons expliqué, cela permettrait au sol de se régénérer entre deux passages du poulailler robotisé. PasturBird pense que son invention pourrait contribuer à améliorer les normes d’élevage et à restaurer les écosystèmes naturels. “Avec des innovations comme l’ARC, Pasturebird révolutionne l’agriculture d’un système d’épuisement créé par l’homme à un écosystème naturel de régénération et de reconstitution perpétuelles“, a conclu Pasturebird.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page