Innovation

Cet inventeur utilise les parties les plus solides du bois de bambou pour fabriquer des vélos électriques

Le bambou deviendra-t-il la principale matière des futurs vélos électriques ? C'est en tout cas ce que croit cet inventeur philippin avec son vélo innovant, tout en bambou !

Nicolas T. Wijangco est un jeune inventeur philippin qui souhaite faire apprécier le bambou aux utilisateurs de vélos électriques. Pour ce faire, il a inventé un prototype de bicyclette électrique en bambou qui peut être utilisé pour les loisirs, les trajets des vélotafeurs, et rouler sur les sentiers. Le bois de bambou est un matériau très robuste et très disponible en grande quantité aux Philippines comme dans de nombreux pays du monde. L’inventeur explique que pour fabriquer son vélo électrique, il utilise les parties les plus robustes de la plante et que son vélo est aussi solide qu’un vélo classique avec un cadre en aluminium. Découverte !

Les caractéristiques de ce vélo innovant

Nicolas T. Wijangco explique que ce qui caractérise ses vélos en bambou, c’est qu’il utilise une technique pour créer des motifs tissés complexes. Rappelons que le bois de bambou est aujourd’hui très utilisé dans de nombreux domaines comme la construction, la cuisson ou conservation des aliments, ou encore la décoration intérieure et l’ameublement… Et, il est de plus en plus sollicité pour la fabrication de cadres de vélo, électriques ou mécaniques d’ailleurs. L’inventeur déclare : « j’ai toujours cru au bambou. C’est un matériau très prometteur. Beaucoup de personnes ont cette idée fausse que le bambou ne sert qu’à l’artisanat et à la fabrication de chapeaux en nipa (palmier, N.D.L.R). J’irai bientôt plus loin et prouver au monde entier… pour leur faire savoir que le bambou possède des qualités spéciales en termes de résistance à la traction. Il est presque à égalité avec la fibre de carbone ».

"En route pour tester le cadre de vélo Heliboo"
« En route pour tester le cadre de vélo Heliboo » Crédit photo : Nicolas T. Wijangco/ Heliboo (capture d’écran Facebook)

Pourquoi est-il innovant ?

Les vélos en bambou existent déjà sur le marché, mais la plupart utilisent le matériau à l’état brut. Celui de Mr Wijangco utilise aussi le bambou, mais il fait entrer l’ingénierie dans sa conception, ce qui le rend plus solide que les autres modèles fabriqués à base de bambou. Pour créer son vélo, il utilise les parties les plus solides, qu’il lamine ou colle ensemble pour obtenir une meilleure résistance. Pour son vélo en bambou, il utilise le Kawayan tinik (Bambusa blumeana), connu pour sa durabilité. Ce type de matériau est couramment utilisé pour la construction, l’ameublement et l’artisanat, entre autres et il s’inspire des véhicules électriques des années 1970 que l’inventeur a découverts lorsqu’il vivait aux États-Unis.

Deux prototypes déjà conçus…

L’inventeur explique avoir déjà construit deux prototypes avec sa technique pour son usage personnel, et précise qu’ils ne sont pas encore en phase d’industrialisation. Il doit encore effectuer de nombreux tests, et notamment sur le traitement de la matière première avec une solution de borax, qui, une fois sèche, rend le bambou prêt à être utilisé. L’une des bicyclettes a été exposée dans le cadre d’un concours régional d’inventions et d’expositions du ministère des Sciences et de la Technologie, dans l’ancien NCCC Mall Davao, le long de la route du général Douglas MacArthur, à Matina. Le prototype actuel de la bicyclette électrique peut rouler à une vitesse de 14 km/h, grâce à un moteur de 500 watts. Reste à savoir s’il parviendra à faire de ses prototypes de véritables vélos électriques innovants, robustes et fonctionnels ?

Le troisième vélo Heliboo, l'Everyboo.
Le troisième vélo Heliboo, l’Everyboo. Crédit photo : Jebel J. Musa / Nicolas T. Wijangco/ Heliboo (capture d’écran Facebook)

Plus d’informations : Heliboo (Facebook)

Source
Sunstar.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page