« Comme un caméléon », ils inventent une peinture isolante qui change de couleur en fonction de la température

Les scientifiques ont inventé un revêtement bio-inspiré qui pourrait aider à réguler la température intérieure d’un bâtiment. Le TARCC est capable d’assurer un certain confort thermique en toutes saisons.

Le chauffage représente une part importante des consommations énergétiques d’une maison. Avec le changement climatique, les climatiseurs et les radiateurs sont de plus en plus sollicités. Pourtant, il s’agit d’équipements qui sont loin d’être respectueux de l’environnement. Avec son système baptisé TARCC (Temperature-adaptive radiative cooling coating), une équipe internationale de scientifiques dirigée par le professeur Fuqiang Wang de l’Institut de technologie de Harbin, en Chine, a trouvé un moyen écologique de réguler la température intérieure d’un bâtiment, et ce, de manière gratuite et sans utiliser d’énergie.

Inspirée du caméléon

La solution que les chercheurs ont développée consiste en un revêtement liquide à changement de couleur. Une sorte de peinture créée en s’inspirant de la façon dont le caméléon change de couleur pour s’adapter à la température ambiante. Plus qu’un simple moyen de camouflage, le changement de couleur pour ce reptile est une stratégie qui l’aide à préserver son bien-être. Concrètement, lorsqu’il fait chaud, la peau de l’animal prend une couleur gris clair afin de réfléchir la lumière du soleil et rester ainsi au frais. En revanche, quand la température diminue, le caméléon prend une couleur brun foncé afin d’absorber la chaleur.

Comme un caméléon.
Comme un caméléon. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Un revêtement thermorégulant

Le revêtement mis au point par le professeur Fuqiang Wang et ses collaborateurs est constitué de microcapsules remplies de fluorure de polyvinylidène. Il s’agit d’un produit chimique qui a la particularité de changer de couleur lorsqu’il est confronté à une variation de température. Pour évaluer l’efficacité du TARCC, les scientifiques l’ont appliqué sur des boîtes en polystyrène recouvertes de papier d’aluminium. Ensuite, les boîtes ont été placées dans un film. En chauffant ce dernier à 20 °C, l’équipe a constaté que le revêtement se mettait à changer de couleur, passant du gris foncé au gris clair. Lorsque le thermomètre est monté à 30 °C, le dispositif est devenu si clair qu’il a réfléchi plus de 90 % de la lumière solaire.

Des résultats prometteurs

Pour mieux évaluer l’efficacité de leur revêtement, les chercheurs l’ont testé en conditions réelles sur les structures extérieures d’une maison miniature. D’autres structures ont été recouvertes de peintures conventionnelles en guise de témoin. Il s’avère que le TARCC a permis de garder une température intérieure beaucoup plus raisonnable pour vivre confortablement en été. De plus, les chercheurs ont constaté qu’il s’agissait du seul matériau à pouvoir basculer entre les états de chauffage et de refroidissement.

Un matériau « climatisant » qui change de couleur en fonction des changements de température.
Un matériau « climatisant » qui change de couleur en fonction des changements de température. Crédit photo : American Chemical Society

En effet, lors des expériences, l’équipe a également comparé son efficacité à celle d’une peinture de refroidissement radiatif passif et d’une feuille d’acier peinte en bleu. Au vu de ces résultats, le TARCC pourrait faire ses preuves lorsqu’il est appliqué sur le toit ou les murs extérieurs d’un bâtiment. Plus d’infos : pubs.acs.org.

Que pensez-vous de cette invention pour garder les maisons fraîches en été et chaudes en hiver ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page