Comment convertir un véhicule au bioéthanol (E85), ce carburant moins cher et moins polluant ?

Bioéthanol vs Essence : une alternative économique et écologique ! Découvrez pourquoi le bioéthanol est de plus en plus populaire, comment passer à ce carburant et quels sont les véhicules compatibles d'origine.

Lorsque vous passez à la pompe à essence, vous apercevez peut-être une étrange pompe avec un pistolet bleu, plus fin que les autres carburants. Ce pistolet distribue du bioéthanol (ou E85) et au vu de son prix, vous aimeriez bien pouvoir faire le plein de votre voiture avec ! Le bioéthanol est un carburant moins cher, et moins polluant qui peut être utilisé dans certains véhicules compatibles. Et, en faisant installer un boitier spécial, vous pouvez aussi convertir votre moteur essence en moteur bioéthanol. Ce carburant qui passe au travers des mailles de la vignette Crit’Air, devient une alternative pour les particuliers, mais également pour les entreprises qui peuvent continuer à rouler malgré les restrictions. Mais, comment devenir un utilisateur de bioéthanol ? On va tout vous expliquer.

Le bioéthanol ou E85, qu’est-ce que c’est ?

Le bioéthanol ou E85 est un carburant composé d’alcool et de matières végétales. Généralement composé à 85 % d’alcool résultant de la fermentation de résidus agricoles. S’il est considéré comme « plus vert » c’est évidemment parce qu’aucune énergie fossile entre dans sa composition. Son prix à la pompe se trouve autour de 0,80 € soit, par moments, plus de deux fois moins cher que l’essence. Qualifié de « carburant vert » ou de bioéthanol, l’E85 provient de l’amidon de blé, du maïs, du saccharose présent dans la canne à sucre et la betterave, et permet également le recyclage de certains déchets agricole.

Comment rouler à l’éthanol de manière légale ?
Comment rouler à l’éthanol de manière légale ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pourquoi le bioéthanol est-il moins cher que les autres carburants ?

Plusieurs facteurs entrent en compte pour justifier le coût inférieur du bioéthanol comparé au Sans-Plomb. Et, cette raison est simple. Puisqu’il n’est pas issu de combustibles fossiles, il est, en partie, exonéré de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). La taxe appliquée est de 0,1183 € par litre pour l’E85, contre 0,6629 € pour le SP95-E10. De plus, ce carburant voit ses prix définis à l’année, et ne fluctue pas en fonction d’éventuelles hausses ou baisses de prix des matières premières.

Comment rouler au bioéthanol ou superéthanol ?

Si vous êtes convaincu des avantages du superéthanol E85, ne vous précipitez pas à la station-service pour le plein. Deux options s’offrent à vous pour rouler à l’éthanol :

  • Optez pour l’achat d’une voiture Flex fuel (véhicule VMC), souvent d’occasion, compatible de série.
  • Installez un boîtier Éthanol sur votre véhicule essence par un professionnel et adaptez la carte grise en conséquence.

Si vous possédez un véhicule diesel, la conversion est impossible, le bioéthanol se réserve aux moteurs essences. Dans le même ordre d’idée, les véhicules datant d’avant 1993, sans pot catalytique, ne sont pas compatibles.

Quels sont les quelques inconvénients du bioéthanol ?

La reprise peut être plus lente, le comportement plus erratique. Si vous résidez dans une région où les températures sont fréquemment négatives, sachez que le démarrage à froid du moteur prend plus de temps, car l’E85 ne s’enflamme pas en dessous de 13 °C. L’ajout de 15 à 20 % d’essence est généralement nécessaire pendant les périodes froides, ce qui n’est pas fondamentalement problématique. Dans certains cas, le superéthanol peut altérer les reprises du véhicule en raison d’un mélange moins riche en essence. Globalement, bien que moins cher à la pompe, l’E85 entraîne principalement une surconsommation constatée, variant de 0,5 à 2 L de plus par 100 km, en fonction du véhicule et du style de conduite. Il est également possible de rouler au bioéthanol sans boitier convertisseur, dans certains véhicules. Mais, d’abord, c’est illégal puisque la carte grise doit être mise à jour. Et, en même temps, vous risquez tout simplement, une casse du moteur.

Le système de conversion E85 de Biomotors.
Le système de conversion E85 de Biomotors. Crédit photo : BIOMOTORS (capture d’écran vidéo YouTube)

Le bioéthanol est-il fiable ?

Le bioéthanol est récent sur le marché, le recul est donc encore insuffisant pour en tirer les conséquences. Cependant, les remontées des utilisateurs sont sensiblement les mêmes. Ainsi, l’éthanol pourrait parfois poser des problèmes en cas d’arrêt prolongé du véhicule. À la longue, il pourrait endommager certains matériaux (comme les joints), surtout si le véhicule n’a pas été prévu pour. Certains systèmes Start & Stop pourraient devenir inopérants en fonction de la température moins élevée du moteur et l’E85 peut occasionnellement fausser les calculs de consommation de votre ECU. Certains utilisateurs constateraient une perte de puissance en comparaison avec du sans-plomb. Enfin, sur les voitures plus anciennes, il faudra prévoir un changement du filtre à carburant, voire de la sonde, et de la pompe à carburant. Ce n’est pas toujours le cas, mais ce seront des frais qui s’ajouteront à l’installation du boitier.

Quelles sont les voitures Flex fuel compatibles avec l’E85 d’origine ?

Ils sont encore peu nombreux sur le marché automobile, mais la tendance est à la hausse. La liste actuelle est la suivante et se compose uniquement des véhicules équipés de série. Comme nous vous l’avons dit plus haut, de nombreux véhicules peuvent être équipés durant leur vie à condition qu’ils fonctionnent à l’essence et non au gasoil.

  • Citroën C4 1.6 16 v BioFlex Pack
  • Dacia E85 Logan MCV / Duster / Sandero
  • Ford : Focus 1.6 EcoBoost Flexifuel / Kuga Flexifuel / Focus / C-Max / Mondeo / S-Max / Galaxy
  • Jeep Grand Cherokee
  • Opel FlexFuel Insigna
  • Peugeot 308 Bioflex
  • Renault Bioéthanol éco²Mégane III / Kango II / Scenic III / Laguna III / Clio Rip Curl 1.2 16 v75 E85 / Modus et Grand Modus 1.2 16 v75 E85
  • SAAB Biopower 9.3 / 9.5
  • Volkswagen Golf Multifuel / Golf Sportsvan Multifuel.
  • Volvo V50 1.8 FlexiFuel / Flexifuel C30 / S40 / V50 / V70 / S80

Quelles démarches obligatoires pour rouler au bioéthanol ?

Pour utiliser de l’éthanol comme carburant, deux étapes sont obligatoires : faire installer un kit éthanol par un professionnel homologué et modifier la carte grise en conséquence. L’arrêté du 19 février 2021 exige cette conformité, entrée en vigueur le 1ᵉʳ avril 2021. La pose d’un kit éthanol sur un véhicule neuf peut annuler la garantie. Le coût moyen d’un boîtier est d’environ 150 €, avec des frais de pose de 350 € à 900 € TTC. Certains garages proposent un diagnostic préalable remboursé en cas d’installation. La modification de la carte grise est nécessaire après la transformation du moteur par un garage agréé.

Le kit de conversion FleXfuel existe pour les modèles à injection directe et à injection indirecte.
Le kit de conversion FleXfuel existe pour les modèles à injection directe et à injection indirecte. Crédit photo : flexfuelcompany (capture d’écran vidéo YouTube)

La liste des documents à fournir pour votre nouvelle carte grise

Pour obtenir votre nouvelle carte grise, rendez-vous sur le site ANTS en ayant pris soin de scanner les documents suivants :

  • La carte grise originale du véhicule
  • Le certificat de conformité qui vous aura été remis par l’installateur
  • Le certificat d’immatriculation du professionnel ayant effectué la modification
  • Une pièce d’identité valide
  • Un justificatif de domicile de moins de 3 mois

Vous devrez aussi remplir le formulaire Cerfa n°13750*05 dédiés à la demande de modification de la carte grise.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page