Innovation

Des médecins ont imprimé en 3D un masque de protection N95 adapté à chaque visage et réutilisable à l’infini

Des masques N95 basés sur la reconnaissance faciale ? C'est l'ingénieuse idée d'un dentiste canadien qui produit des N95 gratuitement pour les soignants !

Les masques semblent être une préoccupation mondiale ! Alors qu’en France, une réserve citoyenne d’impression 3D a vu le jour, au Québec un docteur invente des masques N95… sur des imprimantes 3D. Un masque en résine biomédicale qui serait aussi efficace que les N95 chirurgicaux.

René Caissie, un docteur québécois a réussi à fabriquer un N95 en 3D à partir d’un balayage électronique de son visage. Un masque parfaitement adapté à chaque visage qui pourrait bien devenir essentiel ! Ce masque pourrait tout changer pour le personnel médical : il est réutilisable à l’infini puisque le filtre, lui peut se changer plusieurs fois par jour !

À LIRE AUSSI :
Coronavirus : des masques distribués gratuitement dans les boîtes aux lettres de plusieurs villes

D’après le Dr René Caissie, les matières premières disponibles au Canada permettraient de réaliser 50 000 masques de ce type chaque mois. Ce chirurgien dentaire avait déjà fabriqué une cagoule de protection qui est désormais validée par les autorités sanitaires et fabriquée à grande échelle !

Avec l’aide de Jesse Chang, chef de la production numérique chez Stanley Black & Decker, ils ont lancé le mouvement #MyMask. Ce mouvement regroupe une cinquantaine de spécialistes à travers le monde. Le docteur Caissie en fait partie. Il a eu l’idée d’utiliser la technologie des iPhones pour scanner le visage. Le fichier produit est ensuite utilisé pour produire des N95. Il a donc produit son propre masque avec son imprimante 3D avant de le proposer à un laboratoire.

Après quelques tests de différentes résines, il a équipé une centaine de soignants. Le seul problème de ce masque réside dans le fait qu’il soit personnalisé. Il faut un balayage précis du visage pour qu’il s’adapte à la personne. Le collectif #MyMask pense cependant pouvoir produire des milliers de masques de ce type aux Etats-Unis. Ils seront distribués gratuitement aux soignants dès que la production sera possible.

Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer